Présidence de l'UMP : Chatel promet un «scrutin totalement inattaquable»

le
0
Présidence de l'UMP : Chatel promet un «scrutin totalement inattaquable»
Présidence de l'UMP : Chatel promet un «scrutin totalement inattaquable»

Deux candidats qui revendiquent la victoire et s'accusent mutuellement de triche... Alors que l'UMP s'apprête à élire son nouveau président dans dix jours, le fiasco de l'automne 2012 est dans toutes les têtes. Or, comme Luc Chatel l'a rappelé ce mercredi devant la presse parlementaire, le congrès du 29 novembre doit permettre au parti de «repartir sur de bonnes bases». 

Pour cela, pas question de revivre le psychodrame du duel Copé-Fillon qui a tant miné le parti. Nommé secrétaire général de l'UMP début juin, après la démission collective de la direction pour cause de scandale Bygmalion, le député de Haute-Marne promet donc un «scrutin totalement inattaquable». Les procurations, qui avaient alimenté les soupçons de fraude il y a deux ans, ne seront pas admises. Le vote sera électronique. Les électeurs n'ayant pas d'ordinateur pourront voter électroniquement dans des bureaux de vote.

«Nous avons des codes confidentiels, qui sont actuellement envoyés aux adhérents, et toute une sécurité qui est organisée», précise Luc Chatel. Une façon de ne pas commettre les même erreurs que pour la primaire UMP organisée en vue des municipales parisiennes ? Le système permettait alors de voter en usurpant assez facilement plusieurs identités. Là encore, le scrutin avait été entaché d'accusations de triche...

Chatel certifie avoir pris «toutes les garanties»

Cette fois, Chatel certifie avoir pris «toutes les garanties pour que le scrutin se passe dans les meilleures conditions de transparence et d'équité entre les candidats». Il promet même que les résultats seront connus «avant 21 heures» au soir du premier tour et seront confirmés dans les 48 heures par la haute autorité chargée du scrutin. Il y a deux ans, il avait fallu attendre 24 heures pour que la Commission d'organisation et de contrôle des opérations électorales de l'UMP (Cocoe) soit en mesure de donner un résultat. Et encore, celui-ci avait été ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant