Présidence de l'UMP : ce que pourrait faire la justice

le
0
Invité au JT de TF1, François Fillon a indiqué mercredi soir qu'il pourrait saisir devant la justice

Si elle est saisie par un plaignant, la justice «ordinaire» peut intervenir dans le conflit interne à l'UMP. Ce n'est pas la justice administrative qui est compétente en matière d'élections pour un parti politique, qui demeure une association de type privé. L'affaire relèverait donc du tribunal de grande instance.

Invité au JT de TF1, François Fillon a indiqué mercredi soir qu'il pourrait saisir la justice. Dans ce cas, une action au civil en référé pourrait être engagée. «Le président du TGI ou le magistrat qu'il délègue, saisi en référé, prescrirait alors la publication de tous les résultats de l'élection interne à l'UMP, dans le détail, sans omettre un seul bureau de vote», explique un haut magistrat. «Cela me paraît minimal», estime-t-il.

Autre hypothèse: une action au pénal pour fraude. Un juge affirme au Figaro que «la qualification en...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant