Présidence de l'UMP : Bruno Le Maire, 29 % et après ?

le
0
Bruno Le Maire a presque obtenu 30 % des voix à l'élection pour déterminer le président de l'UMP.
Bruno Le Maire a presque obtenu 30 % des voix à l'élection pour déterminer le président de l'UMP.

"Il a un trésor de guerre." Cette affirmation qu'un lemairiste fait rouler en bouche quelques minutes après l'annonce des résultats comme s'il savourait une friandise est aussitôt suivie d'une seconde : "À présent, il faut bâtir." Réunis dans la salle de conférence de l'hôtel Pullman face à la gare Montparnasse, les élus et bénévoles qui ont milité pour le député de l'Eure savent tous que "le plus dur commence maintenant", comme le résume la sémillante maire du 9e arrondissement de Paris, Delphine Bürkli. Après plus de cinq mois d'une campagne menée à un rythme endiablé par un Bruno Le Maire dont la forme physique fait siffler d'admiration ses proches, le "candidat du renouveau" a ce soir récolté les fruits de ses 95 déplacements. Ce 29 novembre, "Bruno" a presque atteint les 30 % tant espérés. "Bruno" a tenu bon dans la bataille et gagné le droit de rêver en grand. Certains convoitaient un score supérieur, mais qu'importe. Avec 29 %, "on devient incontournables", s'embrase un fidèle du député de l'Eure. Mais surtout, avec 29 %, "il faut prendre part au parti", martèle Damien Abad, le député de l'Ain. "Militant parmi les militants" Pourtant, à la tribune, le deuxième de la compétition a opté pour une formule modeste : "Je suis un militant parmi les militants." La version lemairiste du "Je m'apprête à redevenir un Français parmi les Français" prononcé par Nicolas Sarkozy le soir de sa défaite à la Mutualité...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant