Préserver totalement la contribution des télécoms

le
0
Eric Garandeau, nouveau président du CNC, est l'invité du Buzz média Orange-Le Figaro.

Ancien conseiller culture de l'Elysée, Eric Garandeau vient de succéder à la tête du Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) à Véronique Cayla. Il hérite d'une situation plutôt favorable pour le cinéma en France. L'année 2010 s'est soldée par un nombre d'entrées en salle record à 206 millions. Peut-on faire mieux en 2011 ? «C'est un vrai challenge. Mais je suis plutôt confiant car cela fait trois ans que le cinéma a repris des couleurs grâce à la qualité des films et des auteurs. En 2010, il n'y avait pas de blockbuster comme Avatar ou Bienvenue chez les Ch'tis, mais on a vu 19 films faire plus de un million d'entrées, dont les films français Les Petits mouchoirs, ou L'Arnacoeur. La grande diversité du cinéma français devrait nous aider à mieux l'exporter à l'étranger», souligne Eric Garandeau.

Si Véronique Cayla avait initié le mouvement de la numérisation des salles, Eric Garandeau s'est fixé comme priorité de mieux exposer les fi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant