«Préserver le terrain reconquis sur les trafiquants» à Marseille

le
0
INTERVIEW - Fabrice Gardon, commissaire divisionnaire, conseiller du préfet de police des Bouches-du-Rhône, explique comment la police tente de sécuriser les quartiers à Marseille pour y relancer des politiques publiques.

Le FIGARO. - Qu'appelez vous «l'approche globale» déployée dans les quartiers?

Fabrice GARDON. - Le principe est de partir de l'activité policière pour rétablir la sécurité mais de ne pas s'arrêter là. On profite du fait que cette sécurité est assurée par la présence de CRS pendant plusieurs semaines pour permettre le lancement d'autres politiques publiques dans la cité investie, ce qui était plus difficile en temps normal. Cela permet, en lien avec les autres services de l'État et les collectivités territoriales, le nettoyage du quartier des épaves, voitures volées et encombrants, la lutte contre l'absentéisme scolaire, la création de chantiers d'insertion et la signature de contrats d'avenir, la m...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant