Préservatif et sida : «La brèche est ouverte»

le
0
RÉACTIONS - La plupart des associations anti-sida et des observateurs saluent les déclarations du pape sur l'utilisation du préservatif «dans certains cas», même si certains demandent à ce que Benoît XVI aille plus loin

L'usage du préservatif peut être utile « dans certains cas ». Le revirement du pape à propos du moyen emblématique de contraception a été salué comme un premier pas par les associations anti-sida et les observateurs. Mais ils estiment que le chemin à parcourir par l'Église est encore long.

«La brèche est ouverte. Ce qu'il dit, je l'assume totalement. Le préservatif doit permettre d'arrêter le virus. Il est non seulement utilisable mais il doit être utilisé », selon Gérard Guérin, responsable de l'association française Chrétiens et sida.

Dimanche matin, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a salué les déclarations du pape, les jugeant «bienvenues» et «réalistes», dans un entretien au journal portugais Publico. «Cela montre que le pape et le Vatican ont pris conscience que le sida est une des maladies les plus graves au monde qui affecte des millions de vies et que nous devons travailler ensemble», a-t-il affirmé.

Dès samedi, Michel S...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant