Prescription pour Berlusconi, accusé de subornation de témoin

le
0
PRESCRIPTION POUR LES FAITS REPROCHÉS À SILVIO BERLUSCONI DANS L'AFFAIRE MILLS
PRESCRIPTION POUR LES FAITS REPROCHÉS À SILVIO BERLUSCONI DANS L'AFFAIRE MILLS

MILAN (Reuters) - Le tribunal milanais chargé de juger Silvio Berlusconi a estimé samedi que le procès de l'ancien président du Conseil italien pour subornation de témoin était caduc car il y avait désormais prescription pour les faits qui lui sont reprochés.

L'avocat britannique David Mills a été reconnu coupable en 2009 d'avoir touché 600.000 dollars de Berlusconi, qui cherchait ainsi à obtenir son silence lors d'une déposition sur des transactions financières douteuses effectuées par le "Cavaliere".

Agé de 75 ans, Berlusconi, qui a démissionné en novembre alors que la crise de la dette menaçait l'Italie, a toujours démenti avoir commis des malversations dans cette affaire.

James Mackenzie, Eric Faye pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant