Près de la moitié des Français dépensent 800 euros par enfant chaque année

le
6

En 2015, les Français ont dépensé 6% de plus que l'année précédente pour leurs enfants. Principaux postes de dépenses, les vêtements, les chaussures devant les jeux et les loisirs créatifs.

Combien les parents dépensent-ils pour leurs enfants? Le baromètre annuel Conso-Famille a fait les comptes. Cet outil du label «Approuvé par les Familles» s'est penché sur le mode de vie et de consommation des familles françaises en interrogeant un panel de 440 foyers où vivent des enfants de 6 à 12 ans et en menant des entretiens auprès de sa communauté de 5 000 familles testeuses.

40% des parents dépensent 800€ par an pour un enfant

Cadeaux, sorties, habillement, activités extra-scolaires ou équipement...: 40% des parents dépensent en moyenne 800€ par an et par enfant (hors alimentation). Un chiffre en augmentation de 6% par rapport à l'année précédente. Malgré les difficultés économiques, «c'est un poste sur lequel ils ne rognent pas», note Claire Pecquery, chargée d'étude pour le label. Les vêtements et les chaussures caracolent en tête des postes de dépenses, devant les jeux et les loisirs créatifs. «Les parents d'aujourd'hui ont compris que c'était un achat social important pour l'enfant d'autant qu'ils ont parfois eux-mêmes trouvé difficile d'arriver à l'école avec une copie de paire de Converse», commente Isabelle Mazarguil, la Fondatrice du label. Le matériel d'équipement pour les activités extra-scolaires arrive en troisième position de ce budget, talonné par les équipements technologiques.

»» A lire aussi: En 2015, les Françaises ont dépensé 385 euros pour leur garde-robe

Certes, l'enfant n'est pas encore devenu prescripteur dans l'achat de la voiture familiale mais il a son mot à dire au moment des courses. C'est le cas quand la dépense le concerne mais les plus jeunes ont également voix au chapitre pour les décisions familiales collectives. «Ils décident de plus en plus pour le choix du goûter mais aussi pour les vacances, relève Claire Pecquery. Pour l'équipement scolaire et les sorties en familles, son avis compte autant que la qualité et le prix». Faut-il pour y voir une manifestation du diktat de l'«enfant roi»? «Non, rétorque Isabelle Mazarguil. Les parents consultent plus les enfants mais ne cèdent pas à tous leurs désirs. Leur avis est pris en compte pour certains achats, notamment pour les jouets car les parents ne veulent pas «rater» un cadeau, mais il est mis de côté sur d'autres. Aujourd'hui, ils privilégient avant tout le consensus, l'harmonie. Ils décident, par exemple, des achats pour le menu du dîner mais laissent à leurs enfants le choix pour le petit-déjeuner».

Les grands-parents mettent la main au portefeuille

Les grands-parents déboursent en moyenne 200 euros par an pour gâter leurs petits-enfants. Des achats destinés à faire plaisir aux plus jeunes plutôt qu'à compléter le budget familial. En effet, six grands-parents sur dix «craquent» avant tout pour les jeux et jouets. Ils plébiscitent également les achats de livres, autre outil privilégié de transmission et de partage. Leur rôle est reconnu par les parents puisque 57 % d'entre eux estiment que les grands-mères et les grands-pères jouent un rôle complémentaire dans l'éducation de leurs enfants.

*Etude réalisée auprès d'un échantillon représentatif de la population française, composé de 500 foyers avec des enfants de 6 à 12 ans, du 21 juillet au 23 août 2015.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • wtc2001 il y a 10 mois

    Une moyenne qui ne veut rien dire. Sauf, peut-être l'augmentation par rapport à l'année précédente.

  • nab1234 il y a 10 mois

    800 € par an et par enfant (hors alimentation). Un chiffre en augmentation de 6% par rapport à l'année précédente.comme quoi l'inflation est bidoné et preciser l'importance dans le titre (hors alimentation) sans quoi le titre ne veut plus rien dire.

  • ericlyon il y a 10 mois

    Oui sauf que comme l'école public n'est plus efficace,(même certains des profs du public mettent leurs enfants dans le privé, il faut souvent beaucoup plus rien que pour leur scolarité. Certains diront rien ne vous obligent à les mettre dans le privé sauf que si ce n'était pas le cas l'école public déjà surchargée d'après ses professeurs serait alors débordée et donc encore bien moins efficace.

  • mcarre1 il y a 10 mois

    Le mieux c'est quand ils sont victimes de harcèlement voire de violences à l'école publique - qui s'en fiche éperdument - et qu'il faut finir par payer une école privée.

  • laurus il y a 10 mois

    Ah pis j'oubliais un truc :ils vont dormir dehors et je pourrai louer leur chambre, ça va devenir rentable cette affaire. Après tout, il faut bien qu'ils se préparent à vivre sous les ponts vu qu'ils n'ont pas besoin de faire des études non plus. NON MAIS QU'EST-CE QUE C'EST QUE CETTE ETUDE A LA C... ?

  • laurus il y a 10 mois

    800 € par an, Ah bon... Parce que les gosses, ça ne mange pas, ça ne tombe pas malade, ça ne part pas en vacances. Je savais pas. Dès demain, j'arrête de donner à bouffer aux miens. Je ferai des économies. Merci pour l'info !