Près de 700 otages de Boko Haram libérés cette semaine au Nigeria

le , mis à jour à 17:05
0

YOLA, Nigeria, 3 mai (Reuters) - Quelque 275 femmes et enfants, sur les 700 libérés cette semaine par les forces nigérianes dans le cadre de leur offensive contre les islamistes de Boko Haram, ont été recueillis dans un camp de réfugiés à Yola, dans l'est du Nigeria, a annoncé dimanche un porte-parole de l'armée. Ces otages libérés, certains blessés, sont arrivés samedi soir dans ce camp géré par l'agence nationale nigériane des situations d'urgence (Nema), après plusieurs jours de voyage à bord de camionnettes. "Nous étions assis sous un arbre dans la forêt quand les soldats sont arrivés. Il y a eu une fusillade avec les insurgés et beaucoup de blessés parmi nous", a raconté une femme, le bras droit portant un bandage. Depuis mardi, près de 700 otages des islamistes détenus dans la forêt de Sambisa, dans le nord-est du pays, ont été libérés par les forces gouvernementales. Selon les premières indications, aucune des 200 lycéennes enlevées en avril 2014 à Chibok ne figure parmi les otages retrouvés. Selon Amnesty International, Boko Haram a enlevé plus de 2.000 femmes et jeunes filles depuis le début de l'an dernier au Nigeria. (Isaac Abrak, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant