Près de 650.000 habitants de Mossoul privés d'eau potable

le
0
    MOSSOUL, 29 novembre (Reuters) - Près de 650.000 habitants 
de Mossoul sont privés d'eau potable après qu'une canalisation a 
été endommagée par les combats qui opposent les djihadistes de 
l'organisation Etat islamique (EI) aux forces gouvernementales 
irakiennes et leurs alliés, a annoncé mardi un responsable 
local. 
    "L'équipe de maintenance ne peut pas atteindre la 
canalisation parce qu'elle est située dans une zone de combats", 
a expliqué Oussam al Abar, membre du conseil provincial de 
Ninive, qui s'exprimait depuis un des quartiers concernés. 
    Cette coupure préoccupe les autorités irakiennes qui 
espéraient que les habitants de Mossoul restent dans la ville 
que tente de reprendre l'armée gouvernementale.  
    "Il y a une grave pénurie d'eau potable", a souligné Oussam 
al Abar, disant craindre une catastrophe humanitaire. 
    Les autorités envoient chaque jour environ 70 
camions-citernes pour alimenter en eau les habitants des 
quartiers libérés par l'armée mais cela sera insuffisant pour 
approvisionner toute la population, a prévenu Oussam Al Abar, 
qui rapporte que les djihadistes ont attaqué plusieurs camions. 
    "Les besoins basiques, comme l'eau, l'électricité, la santé, 
la nourriture sont absents à Mossoul", a-t-il ajouté. 
    Selon ce responsable, près de 1,5 million d'habitants vivent 
encore à Mossoul. 
    "Nous avons besoin de l'aide des organisations 
internationales pour les hôpitaux. Il y a des victimes 
d'attentats suicides et d'attaques à la roquette de Daech qui 
ont besoin de soins", a-t-il dit. 
    Selon l'Onu, les familles les plus démunies de Mossoul ont 
de plus en plus de mal à se nourrir, le prix des denrées 
alimentaires s'étant envolé depuis le début de l'offensive des 
forces irakiennes.   
 
 (Ulf Laessing, Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant