Près de 350 morts en une semaine à Alep, selon l'OMS

le
0
    GENEVE, 30 septembre (Reuters) - Les combats dans la partie 
orientale d'Alep assiégée par les forces syriennes ont fait 338 
morts, dont 106 enfants, et 846 blessés, depuis le 23 septembre, 
a annoncé vendredi un représentant de l'Organisation mondiale de 
la santé (OMS).  
    "Nous demandons quatre choses: cessez de tuer, cessez 
d'attaquer les services de santé, laissez sortir les malades et 
les blessés et laissez entrer l'aide humanitaire. La situation 
est vraiment inextricable", a déploré Rick Brennan, directeur de 
la gestion des risques liés aux situations d'urgence et de 
l'action humanitaire à l'OMS, lors d'un point de presse à 
Genève.   
    Les forces syriennes appuyées par l'aviation russe ont lancé 
une vaste offensive dans les quartiers est d'Alep aux mains des 
insurgés après l'expiration, le 19 septembre, du bref 
cessez-le-feu négocié par Moscou et Washington. 
    Aucun hôpital ne peut faire face à l'afflux de blessés 
qu'elle a provoqué et les bombardements empêchent l'acheminement 
de l'aide humanitaire, a poursuivi Rick Brennan. Selon lui, 
l'OMS dispose depuis plusieurs semaines du matériel nécessaire 
pour de venir en aide à 140.000 personnes, mais l'insécurité 
empêche toute distribution.  
 
 (Tom Miles, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant