Près de 30% des employés souffrent psychologiquement au travail

le
0

NEW YORK (Reuters) - Sur plus de 14.000 employés interrogés dans 24 pays, 27% se plaignent de contraintes psychologiques qu'ils subissent sur leur lieu de travail, selon un sondage Ipsos pour Reuters.

Ils font notamment état de stress, de conflits personnels, de frustration, du manque de reconnaissance et de l'absence de promotion.

"Les employeurs doivent prendre garde à la santé mentale, et pas seulement physique, de leurs salariés", souligne Alexandra Evershed, vice-présidente principale d'Ipsos Public Affairs. "Trois (employés) sur dix (qui se disent malheureux), c'est déjà une forte proportion, et le taux monte à 44% en Argentine, 43% au Mexique et 42% en Hongrie."

Sur les 14.618 salariés interrogés, 47% disent toutefois qu'ils travaillent dans "un environnement psychologiquement sûr et sain", et 26% ne se prononcent pas.

Bien que de nombreux Américains du Nord aient moins de vacances que les Européens, avec un temps de travail supérieur et moins d'avantages sociaux, ils sont les plus satisfaits de leur environnement psychologique au travail, devant les Indiens, les Australiens, les Britanniques et les Sud-Africains.

L'enquête Ipsos a été menée dans les pays suivants: Afrique du Sud, Allemagne, Arabie saoudite, Argentine, Australie, Belgique, Brésil, Canada, Chine, Corée du Sud, Espagne, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Hongrie, Inde, Indonésie, Italie, Japon, Mexique, Pologne, Russie, Suède et Turquie.

Patricia Reaney, Guy Kerivel pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant