Près de 2000 marins coincés sur des cargos après la faillite de leur armateur coréen

le , mis à jour à 11:21
5
Près de 2000 marins coincés sur des cargos après la faillite de leur armateur coréen
Près de 2000 marins coincés sur des cargos après la faillite de leur armateur coréen

« Notre liberté et notre dignité nous sont enlevées alors que nous tanguons sans but sur la mer. » Rebecca Moss n'imaginait sans doute pas quel singulier voyage elle allait faire. Pour une résidence artistique, cette vidéaste britannique de 25 ans a embarqué il y a quelques semaines à bord du Hanjin Geneva, mastodonte des océans transportant 65 000 conteneurs entre Vancouver et Shanghaï. Comme 85 autres cargos tout autour du globe, le Hanjin Geneva attend au large du Japon que la situation se débloque.

 

L'armateur sud-coréen propriétaire du bâtiment, la Hanjin Shipping, a fait faillite le 5 septembre dernier. 85 cargos errent, avec 1500 à 2500 membres d'équipage à bord. Ils sont pour la plupart sud-Coréens, philippins, indonésiens, mais aussi polonais, allemands et pour quelques-uns américains. Les ports refusent de les accueillir, sachant que les frais de capitainerie et de manutention ne seront pas réglés par le 7e armateur mondial, en perdition.

 

Surtout, les 500 000 conteneurs contiennent, selon les estimations, 12 à 14 milliards de dollars de marchandise (10,7 à 12,5 milliards d'euros). Dans un mail au Guardian, la jeune artiste, qui prend avec philosophie cette attente, s'insurge en revanche de l'ironie de l'affaire : de grands marques comme LG et Samsung, dont la marchandise est bloquée dans les conteneurs, tentent de récupérer leurs biens. « Des multinationales qui sont bien contentes de nous laisser là pendant qu’ils sauvent ce qu’ils peuvent récupérer », dénonce Rebecca Moss. Le géant du smartphone, qui voit flotter 38 millions de dollars de téléphone qu'il comptait écouler pour Thanksgiving, le grand jour des soldes Black Friday et les fêtes de fin d'année, a intenté mardi dernier une action devant la Cour des faillites des États-Unis, basée à Newark (New Jersey). Par ce biais, Hanjin Shipping a obtenu une décision provisoire qui protège ses actifs aux États-Unis - ou dans les eaux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M140210 il y a 6 mois

    jetez à la mer un container chaque jour, de chaque bateau, on verra bien si personne ne réagit.

  • syjo il y a 6 mois

    en comptant sur la photo on en dénombre un millier,sur le pont donc ...

  • MgSo4 il y a 6 mois

    jacqu301 a très bien lu M1736 ;)

  • M1736621 il y a 6 mois

    2jacq : lisez avant de critiquer : 65.000 containers repartis sur 85 cargos...

  • jacqu301 il y a 6 mois

    65000 container ! alors que le plus grand du monde peu en transporter 19000. Quand on lit un journal la seule chose vraiment exacte est la date du dit journal tout le reste est approximatif !