Près de 2 000 mineurs signalés comme radicalisés en France

le
0
Opération antiterroriste à Boussy-Saint-Antoine (Essonne), le 8 septembre.
Opération antiterroriste à Boussy-Saint-Antoine (Essonne), le 8 septembre.

Le chiffre a augmenté de 121 % depuis janvier, selon Le Figaro de vendredi.

Quelque 1 954 mineurs sont signalés en France pour leur radicalisation islamiste, un chiffre qui a augmenté de 121 % depuis janvier, selon Le Figaro du vendredi 23 septembre.

Ces mineurs constituent 18 % du total des individus repérés depuis 2014 pour leur radicalisation, précise le quotidien qui cite un bilan effectué au 15 septembre.

Parmi les 689 ressortissants français actuellement en Irak et en Syrie dans les rangs des djihadistes, 17 sont mineurs, ajoute-t-il.

Influençable Après l’attentat de Nice et l’assassinat d’un prêtre cet été à Saint-Etienne-du-Rouvray, le démantèlement récent d’une cellule djihadiste constituée de femmes et l’arrestation de plusieurs mineurs radicalisés ont illustré le caractère diffus et multiforme de la menace terroriste en France.

A l’instar du djihadiste français Rachid Kassim, soupçonné d’avoir inspiré plusieurs attentats ou tentatives d’attentat depuis plusieurs mois en France, les recruteurs du groupe Etat islamique ciblent par le biais des réseaux sociaux un public jeune et influençable.

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant