Près d'un contribuable sur deux a déclaré ses revenus en ligne

le , mis à jour à 06:58
5
Près d'un contribuable sur deux a déclaré ses revenus en ligne
Près d'un contribuable sur deux a déclaré ses revenus en ligne

Un sérieux coup d'accélérateur ! Après un passage à vide en 2015, la déclaration des revenus en ligne est repartie sur les chapeaux de roue. Selon le ministère des Finances, en 2016, 3,4 millions de contribuables ont, pour la première fois, utilisé les nouvelles technologies (site Internet, application mobile, etc.) pour transmettre leurs informations personnelles à l'administration fiscale. Au total, quelque 18 millions de foyers fiscaux se sont passés cette année de la version papier de leur déclaration de revenus. Soit, à peu de chose près, un contribuable sur deux !

 

Et si les Français se « convertissent » aussi rapidement à la télédéclaration, c'est que tout a été fait pour qu'il en soit ainsi. Les règles du jeu ont changé cette année. Pour la première fois, une partie des Français ont été obligés de recourir aux nouvelles technologies. Tous les contribuables dont le revenu fiscal de référence (chiffre qui apparaît chaque année sur l'avis d'imposition envoyé par l'administration et qui sert de base au calcul de l'impôt) dépassait 40 000 € avaient l'obligation, dès cette année, d'arrêter d'envoyer leurs déclarations papier par la poste. Faute de quoi, ils risquaient, à terme, une amende de 15 €.

 

Imaginée pour faciliter le travail de l'administration lors de la mise en place du prélèvement à la source, cette obligation se généralisera petit à petit d'ici à 2020 à tous les contribuables, quel que soit le montant de leurs revenus (exception faite de ceux qui ne disposent pas d'Internet, les personnes âgées, notamment).

 

« La plupart des nouveaux télédéclarants n'étaient pas concernés par cette obligation », souligne Michel Sapin, le ministre des Finances. Selon lui, ce qui a dopé la télédéclaration cette année, c'est une campagne de communication massive lancée par l'administration fiscale. « Nous avons donné une information précise sur ce qu'apporte la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz il y a 5 mois

    Cela m'étonnerait que l'obligation de télédéclarer s'accompagne d'une diminution du nombre de fonctionnaires... Nos syndicats mammouths veillent au grain !

  • wtc2001 il y a 5 mois

    M1916G, les français sont toujours en train de râler que nos services publics sont trop chers avec les impôts qui vont avec. Ce sont aussi ceux qui renâclent à passer au numérique alors que cela doit permettre justement de faire des économies. Tout ça parce que. Parce que quoi, au fait ?

  • gl060670 il y a 5 mois

    La transition numérique est une tendance irréversible. Au cœur de la transition numérique se trouve la nécessité de faire évoluer les processus, ce qui ne va pas sans bouleversement dans l’organisation du travail et de la vie quotidienne.En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-124158-les-enjeux-juridiques-de-la-transition-numerique-1094807.php?FTjYf7T9sYCOGGMY

  • M2845197 il y a 5 mois

    C'est devenu obligatoire pour une bonne partie des contribuables, ceci explique peut être les chiffres non?C'est drôle comment bercy a oublié ce léger détail en publiant ces chiffres.

  • M1961G il y a 5 mois

    on peut dire aussi que un français sur deux l'a fait sur papier . je préfère la déclaration sur papier comme 50% des français . obliger les français à le faire sur internet démontre une fois de plus l'arrogance de l'état proche de la dictature . on paye des impôts et maintenant en plus , on nous oblige à . ..... c'est un drole de pays . en france , la liberté , l'égalité n'est plus et c'est grave pour la démocratie .