Premiers soldes lorrains dopés par les vacances

le
0
Les soldes d'hiver ont débuté lundi dans la région, contre le 11 janvier prochain dans la plupart des régions françaises. Les commerçants se félicitent du bon démarrage de ces ventes au rabais.

Au deuxième jour des soldes d'hiver en Lorraine, les commerçants éaient plutôt satisfaits. Les soldes, débutés dès lundi en primeur dans la région, contre le 11 janvier dans l'ensemble de la France, ont bénéficié cet hiver d'un calendrier propice. Contrairement à l'année dernière, le premier jour a coïncidé avec les vacances scolaires. La rentrée a eu lieu ce mardi.

«La fréquentation a été très bonne hier, en hausse par rapport à l'année dernière car de nombreux consommateurs étaient encore en vacances, a constaté ce matin le centre commercial Saint Sébastien de Nancy. Il y avait beaucoup de queue aux caisses, et à 10h30, notre parking était plein».

Le centre commercial Marques Avenue de Talange, en banlieue de Metz, dressait lundi le même constat. «Nous avions plus de 100 personnes devant le magasin à l'ouverture des portes à 9 heures. Au bout d'une heure, on comptait déjà 1500 clients», observait sa directrice, Marie Canton. En centre ville de Nancy, la journée de lundi a été plus contrastée, avec un démarrage timide le matin, et un rattrapage dans l'après-midi. Globalement, ce mardi devrait cependant s'avérer moins fructueux pour les commerçants de la région, du fait de la reprise du travail pour de nombreux consommateurs.

Budget des consommateurs en baisse

Au-delà de cet effet positif du calendrier scolaire, les commerçants précisent attendre un bon bilan des soldes cette année, en raison du report de certains achats du mois de décembre. «L'hiver, jusqu'à présent, a été doux. Les consommateurs ont attendu les soldes pour procéder aux achats de saison», analyse-t-on au centre commercial Saint Sébastien. «La fréquentation a été plus forte lundi que durant les semaines précédentes», confirme l'association des commerçants de Nancy.

Aux dires des commerçants de la région, les magasins ont procédé tout de suite à des réductions conséquentes. «Beaucoup de boutiques sont d'emblée allées jusqu'à -50%», selon l'association. Au centre commercial Saint Sébastien, la direction affirme que les réductions de 20% ont disparu, quand certains magasins proposent déjà du -70%. Chez Marques Avenue, «les commerçants commencent à -30%, voire -50%, sur des prix déjà environ 30% moins chers que dans les boutiques en ville», précise la directrice.

Les données recueillies par les fédérations de commerçants lors de cette première journée restent cependant à confirmer avec les chiffres de la première semaine, plus représentatifs. Selon un sondage Ifop réalisé pour le site de vente en ligne Spartoo.com, un Français sur deux prévoit une diminution de son budget consacré aux soldes par rapport à l'an dernier. Un sur dix envisage même de s'en priver, en raison de la crise. Dans d'autres régions frontalières, comme Les Landes ou les Pyrénées-Atlantiques, les soldes devraient démarrer demain.

LIRE AUSSI:

» Le budget soldes des Français en baisse

» Quelques promotions pour patienter jusqu'aux soldes

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant