Premiers renforts de Kurdes irakiens dans Kobani

le
1

BEYROUTH, 30 octobre (Reuters) - Une dizaine de combattants kurdes irakiens sont entrés jeudi dans Kobani, la ville kurde du nord de la Syrie assiégée depuis la mi-septembre par les djihadistes de l'organisation Etat islamique (EI), rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Ils font partie d'un groupe de combattants envoyés en renfort par le gouvernement autonome du Kurdistan irakien via le territoire turc. "Il y a quelques minutes de cela, une dizaine de membres des peshmergas kurdes sont entrés dans la ville d'Aïn al Arab/Kobani via le poste frontière entre la ville et le territoire turc", écrit l'OSDH. Les autres devraient à leur tour franchir la frontière et gagner Kobani "dans les prochaines heures", précise le groupe. De sources kurdes syriennes, on indiquait ces derniers jours que quelque 150 peshmergas irakiens étaient attendus en renfort. Ils sont arrivés par avion en Turquie dans la nuit de mardi à mercredi. A Erbil, la capitale du Kurdistan irakien, le président Massoud Barzani s'est dit prêt à envoyer davantage de combattants en renfort à Kobani si on lui en faisait la demande. Plus de 40 jours après le début de la bataille de Kobani, qui a contraint 200.000 Kurdes syriens à fuir en Turquie, aucun camp n'a engrangé de succès décisif. Les défenseurs kurdes de la ville sont appuyés par des frappes aériennes menées par la coalition militaire mise en oeuvre par les Etats-Unis. (Alexander Dziadosz, avec Isabel Coles à Erbil; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Pathor le jeudi 30 oct 2014 à 12:21

    Avec des médias comme Reuters l'EI n'a meme pas besoin de services de renseignement, il leur suffit de lire les communiqués de presse et ils savent ou, combien, quand, et dans le communiqué précédent le type d'armes, génial !