Premiers coups de frein sur la production automobile en Europe 

le
0
Dans l'incertitude, les français PSA et Renault prévoient déjà des arrêts dans plusieurs sites ce mois-ci.

L'avenir proche de l'automobile, secteur particulièrement sensible à l'environnement économique, reste suspendu à celui de la Grèce. «Pour 2012, nous sommes tous dans une très grande incertitude», a déclaré mardi Carlos Ghosn, le PDG de Renault. Soit «le cadre financier est stabilisé» en Europe, ce qui le rendrait «très optimiste». Soit les pays européens «ne se mettent pas d'accord » et «là, tout et possible». Le patron de Renault estime que «les consommateurs sont sceptiques, mais n'ont pas encore viré à la défensive ». À la mi-septembre, Philippe Varin, le patron de PSA, pointait lui aussi le risque d'une «croissance très faible, voire d'une récession» sans observer de ralentissement «très significatif» des commandes.

Réduire les stocks

Pour l'heure, le marché ne reflète pas encore une crise: les ventes de voitures neuves ont augmenté de 0,7% sur un an en Europe en septembre. La situation est toutefois très contrastée entre l'Allemagne (+

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant