Premières nominations dans le corps diplomatique français

le
0
L'Elysée et le quai d'Orsay se défendent de conduire une «chasse aux sorcières» alors que plusieurs ambassadeurs doivent être nommés ce mercredi lors du conseil des ministres.

Une première vague de nominations d'ambassadeurs depuis le retour de la gauche au pouvoir devrait être annoncée mercredi à l'issue du dernier Conseil des ministres avant les vacances du gouvernement. À l'Elysée, on souligne qu'il ne s'agira en aucun cas d'une «chasse aux sorcières» en affirmant que les postes sont pourvus en fonction de la «compétence» des intéressés.

«Le Quai d'Orsay n'est pas sectaire», fait-on écho de l'autre côté de la Seine. Après le quinquennat de Nicolas Sarkozy, qui ne tenait pas forcément en haute estime les diplomates, François Hollande et Laurent Fabius ont manifestement décidé de calmer le jeu. Trois ambassadeurs «de droite» en poste dans des capitales de premier plan, François Delattre (Washington), Bernard Emié (Londres) et Maurice Gourdault-Montagne (Berlin) sont maintenus.

Force est de constater que les toutes premières nominations du gouvernement socialiste en matière diplomatique, hormis celles intervenues au cabinet du mi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant