Premières élections en Crimée depuis l'annexion russe

le
0

MOSCOU, 14 septembre (Reuters) - Six mois après l'annexion de la Crimée par la Russie, les habitants de la péninsule ont voté dimanche pour des élections municipales et régionales qualifiées de farce par les opposants au Kremlin. La campagne électorale a été totalement biaisée en faveur du parti au pouvoir, favorable au président russe Vladimir Poutine, et toutes les voix discordantes ont été muselées, ont dénoncé des habitants de l'ancienne région ukrainienne interrogés par téléphone. Selon Andreï Brejnev, président du Parti communiste de la justice sociale et petit-fils de l'ancien dirigeant soviétique Leonid Brejnev, la Crimée a renoué avec le système politique en vigueur à l'époque de l'URSS. "Il n'y a désormais plus aucune concurrence politique", affirme-t-il. A Sébastopol, où son parti briguait la mairie, de nombreux habitants ont été forcés à adhérer au parti Russie unie de Vladimir Poutine, raconte Andreï Brejnev. "Il y a deux mois, tout le monde a été contraint d'adhérer 'volontairement' à Russie unie - les responsables politiques, les agents administratifs, les directeurs de magasins, les employés des services de santé... Du jour au lendemain, tout est devenu Russie unie ici", dit-il. Narimane Djeliakov, un représentant des Tatars de Crimée, dont le commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe a estimé vendredi qu'ils souffraient de plus en plus de brimades et de discriminations, souligne que l'assemblée communautaire dans laquelle il siège avait appelé au boycottage du scrutin. "Il n'y a plus de partis d'opposition. Tous les partis sont pro-Kremlin, pro-Poutine. Ils soutiennent tous sa politique", déplore-t-il. Vladimir Konstantinov, président du Parlement régional de Crimée et désormais membre de Russie unie, estime au contraire que l'absence de compétition entre les partis en lice a permis l'organisation d'un scrutin "exemplaire". "Entre compétiteurs, on ne se bat pas pour battre l'autre. Si l'on compare aux élections précédentes, (la campagne) a été exemplaire", a-t-il dit à l'agence russe RIA Novosti. (Maria Tsvetkova; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant