Premières condamnations pour port du voile intégral

le
0
Hind Ahmas et Najate Naït Ali, deux jeunes femmes qui s'étaient présentées entièrement voilées devant la mairie de Meaux ont respectivement écopé d'amendes de 120 et 80 euros.

Depuis l'entrée en vigueur de la loi sur le port du voile intégral le 11 avril, c'est une première. Deux femmes portant le niqab ont été condamnées jeudi par le tribunal de police de Meaux à des amendes. Alors que plusieurs femmes ont déjà été verbalisées sur la voie publique, jamais un tribunal n'avait eu à se prononcer sur de tels faits. Hind Ahmas, 32 ans, a été condamnée à 120 euros d'amende, tandis que Najate Naït Ali, 36 ans, devra s'acquitter de 80 euros. Le tribunal a renoncé à infliger le stage de citoyenneté pourtant requis par le ministère public, lequel avait réclamé 150 euros d'amende pour les deux femmes.

Hind Ahmas et Najate Naït Ali s'étaient présentées intégralement voilées le 5 mai dernier devant la mairie de Meaux. Une commune dont le maire n'est autre que Jean-François Copé, secrétaire général de l'UMP et l'un des inspirateurs de la loi interdisant de dissimuler entièrement son visage.

La moitié des femmes a enlevé le voile

L'avoca

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant