Première traversée de l'Atlantique en avion solaire

le
0
Première traversée de l'Atlantique en avion solaire
Première traversée de l'Atlantique en avion solaire

Pour la première fois dans l'histoire de l'aviation, un avion solaire a traversé l'Atlantique, un vol de trois jours au service des énergies propres qui s'est achevé jeudi à Séville, dans le sud de l'Espagne."C'est la première traversée de l'Atlantique par un avion solaire", s'est félicité à l'arrivée l'aventurier Bertrand Piccard, son pilote, épuisé et ravi, en espérant que les chefs de gouvernement retrouveront aussi cet "esprit pionnier", nécessaire à la promotion des énergies renouvelables.L'avion expérimental Solar Impulse 2 s'est posé à 07H38 (05H38 GMT), achevant la quinzième étape de son tour du monde avec le Soleil pour seul carburant, après 71 heures et 8 minutes de vol sans interruption."Ce n'était pas un vol facile, il fallait se frayer la voie entre les nuages, passer par dessus, prendre des turbulences", a déclaré à l'AFP le pilote de 58 ans.Mais, dès que possible "j'essayais simplement de m'imprégner de cette expérience-là, qui est magique", a-t-il ajouté lors de cet entretien téléphonique, en avouant avoir beaucoup pensé à l'aviateur américain Charles Lindbergh, autre pionnier de l'aviation, qui avait relié pour la première fois New York à Paris en solitaire et sans escale, en 1927.Piccard lui-même a déjà traversé deux fois l'Atlantique en ballon. Son père l'a fait en sous-marin.Lindbergh voulait "mettre le monde en contact" grâce au voyage en avion, moi "j'aimerais participer à développer l'utilisation des technologies propres", a-t-il dit à l'AFP.L'avion avait décollé lundi de New York à 02H30 (06H30 GMT). "Bravo, c'était magnifique à voir", a dit au pilote le prince Albert de Monaco, un des parrains de l'expédition, à distance, depuis le centre de contrôle installé dans la principauté où ingénieurs et techniciens s'embrassaient, enthousiastes d'avoir participé à l'aventure.- "Au milieu d'un meeting ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant