Première semaine de 2016 calamiteuse pour Wall Street

le , mis à jour à 00:23
0
    * Perte de 1,02% pour le Dow, de 1,08% pour le S&P, de 0,98% 
pour le Nasdaq 
    * Dow et S&P n'ont jamais aussi mal commencé l'année 
 
 (Actualisé avec des précisions, éléments de change et 
obligataires) 
    par Caroline Valetkevitch 
    NEW YORK, 8 janvier (Reuters) - La première semaine de 2016 
aura été la pire que Wall Street ait connue, même une solide 
statistique de l'emploi n'ayant pu lui permettre de redresser la 
barre face aux répercussions de la chute des cours pétroliers et 
des craintes que suscite chez l'investisseur la situation 
économique mondiale. 
    Le Dow Jones et le S&P-500 ont réalisé la plus mauvaise 
performance de leur histoire sur une première semaine de trading 
complète de l'année, avec une perte de 6,2% pour le Dow et de 6% 
pour le S&P. L'indice Nasdaq Composite a lui cédé 7,3%. 
    La journée semblait pourtant bien commencer avec un marché 
du travail américain plus dynamique qu'attendu en décembre.  
 ID:nL8N14S2EV  
    Mais ce fut insuffisant et les pertes de Wall Street se sont 
accélérées vers la fin de la séance. Au contraire, le dollar a 
profité régulièrement de cette statistique, ainsi que des 
mesures prises cette semaine par la Chine pour enrayer la 
déconfiture de ses marchés. Mais ses gains ont été limités par 
la crainte que Pékin ne réussisse pas à les redresser.  
    La situation économique de la Chine en particulier et de la 
planète en général n'encourage pas les investisseurs à prendre 
des risques. En outre, le brut a fléchi pour le cinquième jour 
d'affilée avec un Brent qui accuse une perte de 10% sur la 
semaine. 
    "La Bourse fait vraiment grise mine en ce début d'année et 
les investisseurs sont sur la défensive", a dit Bucky Hellwig 
(BB&T Wealth Management). "Face à une croissance mondiale qui 
faiblit, difficile d'engager de l'argent même quand on est 
plutôt porté à être haussier", ajoute-t-il, prévoyant cependant 
un rebond de Wall Street la semaine prochaine.   
    L'indice Dow Jones  .DJI  a perdu 167,65 points (1,02%) 
16.346,45 points. Le S&P-500  .SPX , plus large, a cédé 21,06 
points (1,08%) à 1.922,03 points. Le Nasdaq Composite  .IXIC  a 
laissé 45,8 points (0,98%) à 4.643,63 points.  
    L'indice de volatilité du CBOE  .VIX  a gagné 8,1% à 27,01, 
sa meilleure clôture depuis le 28 septembre. Les 10 indices 
sectoriels du S&P ont fini dans le rouge.     
    Aux valeurs, Apple  AAPL.O  s'est redressé et affiche un 
gain de 0,53%. La capitalisation boursière de la firme à la 
pomme a fondu d'une cinquantaine de milliards de dollars durant 
les quatre premières séances de l'année. Les sociétés de 
courtage de Wall Street ont toutefois bon espoir que l'action 
remonte.  
    A l'inverse, Gap  GPS.N  a chuté de 14,32%. L'enseigne de 
prêt-à-porter a annoncé une baisse de 4% de ses ventes en 
décembre, ainsi qu'un recul de 5%, plus fort que prévu, des 
ventes à périmètre comparable.  
    Le volume a été une fois de plus étoffé, de l'ordre de 8,9 
milliards de titres échangés, bien au-dessus de la moyenne de 
7,3 milliards des 20 dernières séances, selon des données de 
Thomson Reuters. 
    On dénombre sur le Nyse 2.092 baisses contre 980 hausses et 
sur le Nasdaq 2.018 baisses pour 812 hausses.  
    Les déboires de Wall Street ont profité aux Treasuries, les 
rendements des échéances courtes et moyennes ayant touché des 
plus bas de plusieurs semaines.  
    Le marché obligataire a profité d'une "fuite vers la 
qualité". La statistique de l'emploi aurait pu lui être 
défavorable, ce qui fut le cas en début de séance, mais les 
intervenants ont ensuite remarqué que la croissance de l'emploi 
ne s'accompagnait pas d'une croissance parallèle des salaires.  
       
 
 (Avec Tanya Agrawal, Rodrigo Campos, Richard Leong, Sam 
Forgione, Wilfrid Exbrayat pour le service français) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant