Première grève nationale pour Vincent Peillon

le
1
Les syndicats annoncent 58 % de grévistes mardi contre les rythmes scolaires, là où le ministère en prévoit 29 %.

Voici donc la première grève nationale à laquelle le ministre Vincent Peillon est confronté. Après le mouvement parisien massif du 22 janvier, les syndicats enseignants réitèrent ce 12 février. La grogne parisienne contre les rythmes scolaires va-t-elle faire tâche d'huile? Si tel était le cas, la position du ministre s'avérerait plus qu'inconfortable.

Principal syndicat du premier degré, le SNUipp annonce 58 % de grévistes, quand le ministère en recense 29 %. Dans ce jeu d'estimations, une certitude s'impose: la mobilisation sera disparate. Ils ne devraient être que 15 % à suivre le mouvement en Haute-Savoie ou dans l'Orne, là où 80 % de grévistes sont annoncés dans le Rhône ou à Paris, selon les données du SNuipp.

Ce mouvement national mêle différentes revendications et des situations locales peu comparables. D'un point de vue syndic...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mardi 12 fév 2013 à 01:42

    ...et sans doute pas la dernière !!!...