Première étape pour le traité européen

le
0
Le gouvernement a obtenu au forceps une majorité de gauche à l'Assemblée nationale sur un texte négocié par Sarkozy.

Mission accomplie pour le gouvernement, même si la victoire a été acquise au forceps. Le traité budgétaire européen a été ratifié mardi après-midi à l'Assemblée par 477 voix pour, 70 contre et 21 abstentions. Ce sont bien sûr les votes contre qui ont cristallisé l'attention du premier ministre et des dirigeants socialistes, mobilisés depuis plusieurs semaines pour tempérer les ardeurs des adversaires de gauche (PS, écologistes, Front de gauche) au traité négocié et signé à l'initiative de Nicolas Sarkozy et d'Angela Merkel.

Au final, 17 députés PS, la plupart du courant Hamon, et 3 chevènementistes ont voté contre au sein du groupe socialiste, ainsi que 12 écologistes sur 17, et 13 Front de gauche sur 15, qui réclament l'organisation d'un référendum. La rumeur d'une absence en séance d'Henri Emmanuelli a été démentie: l'ancien ministre PS a bien voté contre. Au sein du groupe PS, 9 députés se sont abstenus, dont Olivier Dussopt, un proche de Martine

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant