Première déléguée syndicale chez Servier à Gidy

le
0

ORLEANS (Reuters) - Le secrétaire général de la CFDT François Chérèque a installé jeudi matin la toute première déléguée syndicale de l'unité de production de Servier à Gidy (Loiret), où était fabriqué le Mediator avant son interdiction à la vente, en 2009.

Le groupe pharmaceutique a toujours affiché une grande méfiance à l'égard des représentations syndicales, pratiquement absentes depuis sa création en 1954.

"Dès que nous inaugurons une section syndicale, nous y affectons des référents", a dit François Chérèque à Reuters. "Et dans le cas précis de Servier, l'attention est toute particulière."

"L'accueil des salariés est loin d'être hostile. Ils commencent à comprendre que nous sommes là pour eux et qu'ils ont besoin de nous", a poursuivi le secrétaire général de la CFDT, qui doit passer la main dans les prochaines semaines.

Jacques Servier, ses sociétés et des dirigeants sont mis en examen depuis fin 2011 pour "tromperie et escroquerie" notamment. Ils sont accusés d'avoir commercialisé un médicament qui aurait fait de 500 à 2.000 morts en France entre 1976 et 2009.

A peine installée, la nouvelle déléguée syndicale a immédiatement distribué des tracts devant les portes de l'usine de Gidy.

"Je suis dans l'entreprise depuis 18 ans, mais c'est ma première expérience syndicale", a déclaré Isabelle Géant, anciennement élue sans étiquette au comité d'entreprise.

Isabelle Géant bénéficiera d'une assistance rapprochée.

"Deux camarades seront d'astreinte pour la renseigner et l'épauler en permanence", a dit Bruno Carraro, secrétaire général de la branche chimie du syndicat pour le Centre Val-de-Loire.

Depuis plusieurs mois, les salariés de l'usine Servier de Gidy font part de leurs craintes quant à l'avenir de leurs emplois. Ils redoutent qu'une issue judiciaire défavorable à Jacques Servier ne mette le groupe en péril financier.

Mourad Guichard, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant