Première condamnation de djihadistes en Grande-Bretagne

le
0

LONDRES, 26 novembre (Reuters) - Deux frères originaires de Londres sont devenus mercredi les premiers Britanniques condamnés pour avoir fréquenté un camp d'entraînement djihadiste en Syrie. Mohommod Hassin Nawaz, âgé de 31 ans, et Hamza Nawaz, 23 ans, ont été jugés coupables d'"association de malfaiteurs en vue de rejoindre un camp d'entraînement terroriste". Un juge du tribunal londonien d'Old Bailey les a condamnés respectivement à des peines de quatre et trois ans et demi de prison. Les deux frères avaient été arrêtés en septembre 2013 à leur arrivée à Douvres en provenance de Calais. Des munitions, de l'argent liquide et un passe-montagne avaient été découverts à bord de leur voiture. L'examen des communications passées depuis leurs téléphones a établi leur présence dans un camp d'entraînement de la province de Lattaquié, dans le nord-est de la Syrie. "Cette condamnation illustre le travail crucial qu'effectuent la police et les services de sécurité pour identifier les personnes de retour de zones de conflit", a commenté Terri Nicholson, commandant du contre-terrorisme de la police de Londres. "Elle survient alors que l'inquiétude sur la menace que posent ces individus s'intensifie", a-t-elle ajouté. Les autorités estiment qu'un demi-millier de Britanniques se sont rendus en Syrie et en Irak. La moitié d'entre eux seraient rentrés en Grande-Bretagne. Le gouvernement a débloqué des fonds supplémentaires de l'ordre de 160 millions d'euros pour prévenir d'éventuels attentats commis par des personnes ayant séjourné dans ces pays. Lundi, la ministre de l'Intérieur, Theresa May, a déclaré que les services de sécurité avaient déjoué une quarantaine de projets d'attentats depuis ceux qui ont fait 52 morts en juillet 2005 à Londres. (voir ID:nL6N0TF2UH ) (Michael Holden; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant