Première augmentation de capital pour Grand Paris Pierre Capitalisation

le
0

La nouvelle SCPI de déficit foncier, Grand Paris Pierre Capitalisation a lancé sa 1ère augmentation de capital  le 15 octobre.

Grand Paris Pierre Capitalisation (Inter Gestion) a  lancé sa 1ère augmentation de capital le 15 octobre.  D'un montant de 10, 13 m€  elle se traduira par l’émission de 12 362 parts de 820€  (valeur nominale) afin de porter le capital social de 762 600 € à 10, 89 m€. Le prix de la part qui est fixé  à 1000€ se ventile en une valeur nominale de 820€ et une prime d'émission de 180€.

L'opération est prévue pour se terminer le 31 décembre 2016 sous réserve d'être clôturée par anticipation si la collecte prévue est atteinte ou encore d'être prolongée dans le cas où les investisseurs tarderaient à se manifester. Il est également prévu de  limiter l’augmentation de capital au montant effectivement souscrit à la date de clôture sous réserve qu’il représente au moins 75 % du montant prévu tout comme d'en majorer le montant dans la limite de 30 % maximum si l'opération rencontre un grand succès. Le minimum de souscription est 10 de parts mais  aucun minimum n'est requis ensuite. Enfin la date d'entrée en jouissance  interviendra le dernier jour du mois au cours duquel est intervenue la souscription.

Grand Paris Pierre Capitalisation comme son nom l'indique entend ne pas verser de revenus à ses associés. En revanche, une partie de ses revenus locatifs servira à mettre en place un endettement. Celui ci interviendra au terme de la période de collecte (début 2017) et  prendra la forme d'un prêt in fine) afin de créer un déficit foncier plus important dès les premières années. D'après, Emilien Rodriguez directeur chez Intergestion « le déficit foncier atteindrait environ 65 %  du montant de la souscription sur les 4 premières années ». A savoir, 20 % en 2015 puis 15 % en 2016, 2017 et 2018.  Au delà de cet aspect fiscal de cette SCPI, Intergestion maintient sa conviction d’investir en déficit foncier sur la zone du Grand Paris, qui permettra, « au terme de la vie de la SCPI, d’espérer les meilleures valorisation possibles, du fait du dynamisme et de la résistance de cette région ».

D'ores et déjà , la recherche foncière intégrée à Inter Gestion, a déjà plusieurs biens dans le viseur  pour constituer le patrimoine (Asnières, Courbevoie, Rueil Malmaison, La Courneuve). Il reste juste que la collecte soit suffisante pour en assurer la réalisation !  Ce qui semble le cas . 5 jours après l'ouverture des souscriptions, la demande est au rendez vous. Et la collecte devrait permettre  selon Intergestion  de finaliser plusieurs dossiers d' acquisitions.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant