Premier vol d'essai pour le nouvel Airbus A350-1000

le
3
PREMIER VOL DU NOUVEL AIRBUS A350-1000
PREMIER VOL DU NOUVEL AIRBUS A350-1000

TOULOUSE (Reuters) - L'A350-1000, le plus gros bimoteur civil européen grâce auquel Airbus espère concurrencer le 777 de Boeing, a décollé jeudi matin de Toulouse pour son premier vol d'essai.

L'avion allégé grâce à la fibre de carbone, de sept mètres plus long que l'A350 déjà en service et capable de transporter 40 personnes supplémentaires, a entamé vers 10h40 un vol prévu pour durer trois heures, en présence de plusieurs dirigeants de compagnies aériennes qui ont investi dans l'appareil.

L'A350-1000 vise à briser le monopole dont Boeing jouit virtuellement sur le segment lucratif des "mini-jumbos". Celui qui a pris son envol jeudi est l'un des trois A350-1000 pour lesquels a été préparé un programme intensif de vols d'essai cet hiver, pour une mise en service programmée au second semestre 2017.

(Tim Hepher, Gilles Guillaume pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • run419 il y a 3 mois

    Stupéfiant qu' avec toute cette R&D, et qu' après le 340, le 330, le 380 on en soit encore à chercher l' avion passe partout pour concurrencer Boeing.Au passage, merci (ironique) à Airbus pour tous les sous-traitants français ( cf Figeac aéro ... ), et merci ( vrai ) à Boeing pour tous les sous-traitants français ....

  • bernm il y a 3 mois

    Une industrie europeenne qui va souffrir dans les prochaines annees.On a "donné" la technologie aux indiens et chinois pour remporter des contrats, mais ca va creer des concurrents directs, moins chers, qui vont rafler les futures marches.

  • jmlhomme il y a 3 mois

    Les Européens peuvent etre fiers....ce fut couteux mais necessaire pour un leadership mondial... C'est cela l'Europe aussi. Beaucoup d'intervention étatique pour maitriser les industries essentielles... Pourquoi n'a t on fait la meme chose en parallele dans le numerique.....plutot que créer des postes de fonctionnaires.....et de technocrates.