Premier trimestre poussif pour les introductions en Bourse

le
0
L'équipementier aéronautique Figeac Aero a été la seule introduction sur Euronext. (© Figeac Aero)
L'équipementier aéronautique Figeac Aero a été la seule introduction sur Euronext. (© Figeac Aero)

La grande volatilité des marchés d’actions a découragé les meilleures volontés. Comme le rappelle Jean-Pierre Valensi, associé pour les marchés de capitaux, chez KPMG, et auteur d’un point sur le marché primaire des actions en France «la situation économique et géopolitique n’a pas joué en faveur de marchés».

En d’autres termes, taux d’intérêt au plus bas, dollar en repli et pétrole incertain ont formé un cocktail perdant pour la croissance économique, donc la Bourse : «Les principaux indices parisiens ont connu une amplitude maximale de -16% entre leur plus-haut et leur plus-bas».

Sept introductions à la même période en 2015

Le premier trimestre 2015 avait été d’une autre eau, avec des indices boursiers en hausse de 18%. A cette période-là, on avait décompté sept introductions en Bourse, à Paris, dont six avec des levées des fonds et non des moindres : «La levée de fonds réalisée par Elis, pour 750 millions, en avait été l’événement majeur, suivie de trois autres augmentations de capital supérieures à 20 millions d’euros, dans le secteur des biotechnologies», poursuit Mikael Ptachek, directeur des marchés de capitaux de KPMG.

Le reste de l’année dernière avait été aussi éclairé par les grandes introductions en Bourse d’Amundi (1,5 milliard d’euros), Europar (879 millions) et Spie (700 millions).

Figeac Aero, seule intro sur Euronext

Rien de

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant