Premier semestre 2011: Bonne résistance de l'UFF dans un environnement difficile

le
0
Communiqué

PARIS, July 27, 2011 /PRNewswire/ --

        
        - Collecte affectée par la baisse de l'activité
          immobilière.
        - Léger recul du Produit Net Bancaire.
        - Poursuite du déploiement du Plan Ambition Patrimoine.
        
                                                    1er
                                                 semestre  1er semestre
                                                   2010        2011     Evolution
        Commissions nettes reçues ( MEUR)          77,2        76,8        -1%
        Résultat d'exploitation ( MEUR)            23,0        16,9       -26%
        Résultat net consolidé ( MEUR)             15,8        11,6       -27%
        Actifs gérés en fin de périodes ( MdEUR)    6,7         7,2       + 7%

Collecte en recul de 17% du fait de l'immobilier

Après deux années de forte activité due au succès du dispositif fiscal Scellier, le marché immobilier locatif est en net repli.

En conséquence, l'activité immobilière de l'UFF se caractérise au premier semestre par :

        
        - Une augmentation des souscriptions de parts de SCPI (+10%)
        - Un recul des ventes de lots immobiliers en direct ( - 60%)

La collecte, hors immobilier, augmente de 4% entre le premier semestre 2010 et le premier semestre 2011, malgré une conjoncture marquée par la crise de la dette européenne, la catastrophe de Fukushima, les incertitudes fiscales et un contexte général qui pousse les investisseurs à l'attentisme.

Cette croissance vient du marché des particuliers, alors que la collecte auprès des entreprises marque un recul.

La collecte du premier semestre a notamment bénéficié du succès de la campagne PEA menée en début d'année et du lancement fin avril d'un nouveau contrat d'assurance vie, UFF Compte Avenir Plus.

Un montant d'actifs gérés au 30 juin 2011 de 7,2 Milliardsd'Euros, stable par rapport à celui du 31 décembre 2010.

Malgré une collecte brute satisfaisante, la collecte nette est de - 6 MEUR en raison d'une augmentation des rachats. Le taux de fidélisation des actifs est de 91,4% au premier semestre, contre 92,3% au premier semestre 2010.

Pas d'impact des cours sur la valorisation des actifs, le niveau des marchés à fin juin étant sensiblement le meme qu'au 31 décembre 2010.

PNB au 30 juin 2011: 77,4 MEUR

        
                                                                       Variation
        PNB en millions d'euros               2009    2010    2011     2011/2010
        1er trimestre                         27,5    38,0    41,6       + 9%
        2ème trimestre                        29,3    40,9    35,8       - 12%
        PNB au 30 juin
                                              56,8    78,9    77,4       - 2%
        - Dont commissions de placement
                                              23,3    31,5    30,4       - 3%
        - Dont commissions de gestion
                                              38,1    45,7    46,4       + 1%
        - Dont produits nets d'intérets et
        divers                               - 4,6     1,7     0,6        N.S

        
        - Les commissions de placement comptabilisées au premier
          semestre atteignent 30,4 MEUR (-3% par rapport au premier semestre
          2010).

Cette évolution est due :

        
        - à une baisse de 4% des commissions de placement sur les
          lots immobiliers en direct ; les commissions comptabilisées au premier
          semestre 2011 proviennent pour l'essentiel de réservations de 2010.
        
        - à une baisse de 3% des commissions sur les autres produits,
          malgré une évolution positive de l'activité. Ceci est du à la
          suppression des frais d'ouverture sur certains produits d'épargne.
        
        - Les commissions de gestion provenant des actifs (46,4 MEUR)
          augmentent de 1% entre le premier semestre 2010 et le premier semestre
          2011.
        
        - Les commissions sur les Fonds Communs de Placement, vendus
          en direct ou comme UC dans des contrats d'assurance vie, représentent
          89% des commissions de gestion et augmentent de 2% comme les actifs
          sous-jacents.

Globalement le Produit Net Bancaire du premier semestre 2011 atteint 77,4 MEUR, marquant une baisse de 2% par rapport à celui du premier semestre 2010.

Un résultat net consolidé de 11,6 MEUR

Les charges d'exploitation augmentent de 8%

        
        - La croissance de 9% des frais de personnel provient pour
          l'essentiel d'éléments non récurrents. Hors ces éléments, les frais
          de personnel augmentent de 2,7%. Le nouveau système de rémunération
          du réseau mis en place en octobre 2010 a joué son role d'amortisseur
          dans une conjoncture difficile, avec comme effet bénéfique un
          turn-over plus faible des conseillers.
        
        - Les autres frais généraux augmentent de 5% ; cette
          augmentation provient de couts de recrutement et d'opérations
          marketing menées au premier semestre pour soutenir la production dans
          une conjoncture difficile.

Ces évolutions et celle du Produit Net Bancaire conduisent à un résultat d'exploitation de

16,9 MEUR, contre 23,0MEUR au premier semestre 2010.

Le résultat net consolidé suit la meme évolution ; il atteint 11,6 MEUR contre 15,8 MEUR au premier semestre 2010.

Informations sur la société mère

En raison de l'intégration opérationnelle des activités du Groupe, les chiffres sociaux sont difficilement interprétables isolément. Le résultat social net du 1er semestre de l'Union Financière de France Banque s'élève à 21,1 MEUR.

Le Conseil d'Administration, qui s'est tenu le 26 juillet 2011, a approuvé les comptes et arreté

un acompte sur dividende de 0,7 EUR par action. Il sera versé le 3 novembre 2011.

La situation nette, après distribution prévue de l'acompte au titre de 2011, s'élève à 131,6MEUR. Elle correspond à environ trois fois le minimum réglementaire selon le ratio de solvabilité

Bale II.

Transactions avec les parties liées

Aviva France, société mère d'Union Financière de France Banque, est considérée comme " partie liée ". Les relations opérationnelles entre les sociétés du Groupe de l'Union Financière de France et le Groupe Aviva France concernent l'activité d'assurance vie, la gestion financière de certains OPCVM, des opérations de placement et des prestations informatiques.

Perspectives

L'UFF poursuit le développement de son plan stratégique " Ambition Patrimoine ", visant à renforcer sa position de leader sur le marché du conseil à la clientèle patrimoniale et aux dirigeants d'entreprise. Le rythme des recrutements est resté soutenu et de nouveaux produits ont été lancés, qu'il s'agisse de nouveaux supports d'investissement comme UFF Context High Yield Long Terme ou d'un nouveau contrat d'assurance vie attractif, UFF Compte Avenir Plus. Le lancement de la nouvelle identité de marque a été très favorablement accueilli par les collaborateurs et les clients de l'UFF.

Au second semestre l'UFF continuera à investir notamment sur le service client et le lancement de nouvelles offres, tout en mettant l'accent sur la maitrise de ses charges d'exploitation, dans un environnement qui reste incertain.

Pour soutenir son développement, l'UFF est entrée en juillet 2011 à hauteur de 33,33% au capital de PRIMONIAL REIM, société de gestion de SCPI. Cette entrée dans ce métier de la gestion sur un marché porteur où elle est déjà très présente en tant que distributeur, apportera à l'UFF des revenus récurrents supplémentaires et une meilleure maitrise de son offre.

L'Union Financière de France en quelques mots

Créée en 1968, l'Union Financière de France est une banque spécialisée dans le conseil en gestion de patrimoine, qui offre des produits et services adaptés aux clients particuliers et aux entreprises. Sa gamme de produits comprend l'immobilier, les valeurs mobilières et l'assurance vie ainsi qu'un large éventail de produits destinés aux entreprises (plan d'épargne retraite, plan d'épargne salariale, gestion de liquidités à moyen terme, etc.).

L'Union Financière de France dispose d'un réseau dense présent partout en France et est composée de 1100 salariés, dont 800 dédiés au conseil.

Au 30 juin 2011, l'Union Financière de France compte 140 000 clients, dont 119 000 particuliers et 21 000 entreprises.

        
        L'Union Financière de France est cotée  sur Euronext  Paris Compartiment
        B
        Code Euroclear 3454
        Code ISIN FR0000034548.
        
        Pour toutes informations complémentaires, veuillez prendre contact avec :

        UFF
        Martine Simon Claudel
        Directeur Général Délégué
        Tél : +33(0)1-40-69-63-71

        UFF
        Hélène Sada-Sulim
        Directrice de la Communication
        Tél : +33(0)1-40-69-64-77

        Golin Harris
        Coralie Ménard
        Relations Presse
        Tél : +33(0)1-40-41-56-09

Union financière de France

CONTACT: .


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant