Premier recul du chômage au sens du BIT depuis 2011

le
37
BAISSE DE 0,1 POINT DU TAUX DE CHÔMAGE AU SENS DU BIT AU 4E TRIMESTRE
BAISSE DE 0,1 POINT DU TAUX DE CHÔMAGE AU SENS DU BIT AU 4E TRIMESTRE

PARIS (Reuters) - Le chômage a baissé en France au quatrième trimestre 2013 pour la première fois depuis 2011, un succès pour François Hollande et le gouvernement qui s'étaient engagés sur ce point, même si le nombre d'inscrits à Pôle emploi continue à augmenter.

Le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) a baissé de 0,1 point au quatrième trimestre, à 9,8% en France métropolitaine et 10,2% avec les départements d'Outre-mer, selon les chiffres publiés jeudi par l'Insee.

C'est la première baisse du taux de chômage depuis le deuxième trimestre 2011, pour la France métropolitaine comme pour l'ensemble métropole plus départements d'Outre-mer.

Ces chiffres intègrent l'impact d'un questionnaire rénové de l'Insee, qui n'a, selon l'institut, "aucun impact sur la mesure de ces évolutions". Selon l'ancienne méthode, le taux de chômage a également reculé de 0,1 point, à 10,3%, en métropole.

Le nombre de chômeurs au sens du BIT a baissé de 41.000 au quatrième trimestre pour atteindre 2.788.000 en France métropolitaine. Il avait reculé de 16.000 au troisième trimestre, ce qui constituait la première baisse depuis le deuxième trimestre 2011.

Le gouvernement s'est félicité de ces chiffres.

"Le chômage en France a baissé au quatrième trimestre 2013, conformément à l'ambition du président de la République de voir le chômage commencer à reculer en fin d'année", déclare le ministre du Travail, Michel Sapin, dans un communiqué.

STABILITÉ SUR UN AN

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, y voit un encouragement à amplifier la politique du gouvernement "pour que 2014 soit vraiment le tournant de la reconquête économique, de la croissance et du recul durable du chômage."

"C'est le moment d'accélérer, c'est le moment de mettre le turbo, c'est le moment de faire vivre le pacte" de responsabilité qui prévoit de baisser les charges des entreprises pour qu'elles embauchent, a-t-il dit sur RMC et BFM TV.

Sur un an, le taux de chômage est stable, ajoute l'Insee.

Le chiffre du troisième trimestre pour la France métropolitaine a été révisé en baisse de 0,1 point à 9,9%, soit le même niveau qu'aux deuxième et premier trimestres. Avec les départements d'Outre-mer, le taux du chômage était de 10,3% au troisième trimestre comme au deuxième et au premier.

Les chiffres des chômeurs inscrits à Pôle emploi n'ont eux pas montré d'"inversion de la courbe" fin 2013. La hausse s'est même poursuivie en janvier, avec 8.900 chômeurs supplémentaires en catégorie A, à 3.316.200 en France métropolitaine, un nouveau record.

"Les concepts de demandeur d'emploi de catégorie A et de chômeur au sens du BIT ne se recouvrent pas complètement", souligne l'Insee.

Un chômeur en catégorie A peut ne pas être chômeur au sens du BIT, par exemple s'il n'a pas effectué des actes de recherche d'emploi. Inversement, un chômeur au sens du BIT peut ne pas être demandeur d'emploi en catégorie A, par exemple s'il n'est pas inscrit à Pôle emploi.

FORTE BAISSE POUR LES JEUNES

En France métropolitaine, le taux de chômage des 15-24 ans a baissé de 1,1 point au quatrième trimestre à 22,8% (soit 621.000 personnes), celui des 25-49 ans est stable à 9,2% (1.665.000 personnes) et celui des 50 ans et plus a reculé de 0,2 point à 6,4% (502.000 personnes).

Le taux d'emploi des 15-64 ans est stable au quatrième trimestre et sur un an, à 64,1%. Le taux d'activité baisse lui de 0,1 point, à 71,1%, restant stable sur un an.

Parmi les personnes inactives au sens du BIT, 1,3 million de personnes souhaitent un emploi sans être comptées dans la population des personnes au chômage, ce qui constitue le "halo" autour du chômage, qui augmente légèrement sur un an, ajoute l'Insee.

Dans son communiqué, le ministre du Travail salue par ailleurs les résultats des discussions mercredi entre les partenaires sociaux sur le "pacte de responsabilité", le patronat et des organisations syndicales majoritaires ayant annoncé être favorables à la signature dans les prochains jours d'un accord sur sa mise en oeuvre. ()

(Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ppetitj le jeudi 6 mar 2014 à 18:29

    Le BIT c'est mieux que pole emploi pour les chiffres...C'est une nouvelle antenne ou on peut s'inscrire ?

  • M1049161 le jeudi 6 mar 2014 à 12:42

    Quand Michel Sapin en conclut que l'engagement de F. Hollande a respecté son engagement, c'est cela qui décrédibilise complètement le discours des politiques.

  • M362321 le jeudi 6 mar 2014 à 12:01

    N'importe quoi. Le pire c'est que certains vont arriver à gober cette manipulation !!

  • LeRaleur le jeudi 6 mar 2014 à 11:32

    Que ça tombe bien avant les munis et les européennes. De la magouille ???? Bon, il est vrai, à force de baisser un jour il s'arrêtera.

  • muck12 le jeudi 6 mar 2014 à 11:16

    des mensonges perdu plus de 200 dossiers a l ANPE paris XVII et des erreurs informatiques dans beaucoup ²ANPE

  • mipolod le jeudi 6 mar 2014 à 11:12

    Ils sont ENORMES !! Je savais les social.os incompétents et ils nous l'ont prouvé à de maintes reprises, mais je n'avais jamais vu autant d'amateurs d'une naïveté et/ou d'une mauvaise foi pareille dans un gouvernement. Lamentable !

  • dsta le jeudi 6 mar 2014 à 11:11

    Grace à hollande, la France est tellement sur une bonne trajectoire qu'elle vient d'être placée sous SURVEILLANCE RENFORCEE ! Ca marche le système soviétique d'hollandouille, y'a qu'à voir !!! Le FMI en France c'est pour demain, grâce à son visionnaire, marabout et guerrier hollandoouille !

  • Gary.83 le jeudi 6 mar 2014 à 11:08

    ya 2 semaines ça augmentait !

  • BRU.LACO le jeudi 6 mar 2014 à 10:46

    les mensonges encore et encore !!!!!!!!!

  • sardes le jeudi 6 mar 2014 à 10:04

    Des menteurs! tout cela pour les. Municipales..laissez moi rire... Le PS est hors course.