Premier mort chez les rebelles syriens formés par les Etats-Unis

le
0

WASHINGTON, 4 août (Reuters) - Un membre d'une nouvelle force constituée de rebelles syriens entraînée par l'armée américaine a vraisemblablement été tué dans des combats la semaine dernière, ont annoncé lundi des responsables américains, ce qui serait la première victime de cette nouvelle entité. Le rebelle syrien a sans doute été tué dans des combats vendredi contre des membres supposés du Front al Nosra, branche syrienne d'Al Qaïda, on indiqué ces responsables, qui s'exprimaient sous le sceau de l'anonymat. Le Pentagone s'est refusé à tout commentaire pour "des raisons de sécurité opérationelle". Ce premier mort a suscité la première frappe aérienne des Etats-Unis pour soutenir la nouvelle force syrienne. A ce moment-là, l'armée américaine avait dit que l'attaque avait été repoussée et n'avaient pas fait mention de victimes au sein de la force entraînée par ses soins. Dimanche, des responsables américains ont indiqué que les Etats-Unis avaient décidé d'autoriser les frappes aériennes pour défendre les rebelles syriens formés par l'US Army, même dans le cas où les attaquants seraient issus des forces loyales au président syrien Bachar al Assad. ID:nL5N10E041 Les frappes aériennes américaines en Syrie étaient jusqu'ici concentrées sur des cibles liées à l'Etat islamique (EI). Le Pentagone, le département d'Etat et la Maison blanche ont pour l'instant refusé de publier les règles gouvernant leur engagement en Syrie. Lundi, le gouvernement Obama semblait relativiser la probabilité pour les rebelles formés par les Etats-Unis d'être la cible des forces de Bachar al Assad, soulignant que l'armée syrienne n'avait jamais tiré sur les avions de la coalition internationale menée par les Etats-Unis qui bombardent les djihadistes de l'EI. BIENTÔT DES FRAPPES DE TURQUIE "Pour l'instant, le régime Assad a respecté l'avertissement que nous lui avons donné de ne pas s'immiscer dans nos activités à l'intérieur de la Syrie", a déclaré le porte-parole de la Maison blanche Josh Earnest. Lancé en mai, le programme de l'armée américaine vise à former 5.400 combattants par an. Il a commencé avec difficulté. De nombreux candidats n'ont pas été retenus. Il y a également eu un certain nombre d'abandons. L'obligation qui est faite aux recrues de viser l'EI, a exclu d'emblée une partie importante de l'opposition syrienne qui se bat en priorité contre l'armée syrienne. Un soixantaine de recrues ont pour l'instant été déployées sur le terrain. L'attaque de vendredi contre ces combattants a eu lieu contre un site qui était aussi utilisé par des membres de la "Division 30", un groupe insurgé favorable aux occidentaux. Le responsable américain qui a révélé la mort du combattant syrien formé par les Etats-unis a indiqué qu'il y avait aussi des victimes dans les rangs de la Division 30. Les Etats-Unis se préparent également à lancer des frappes aériennes contre l'EI à partir des bases situées de l'autre côté de la frontière, en Turquie après l'accord conclu avec Ankara. Le Pentagone a indiqué lundi que l'armée américaine avait commence à faire voler son premier drone armé à partir de la Turquie le week-end dernier. Il n'y a pas encore eu de frappes aériennes pour l'instant. (Phil Stewart avec Julia Edwards et Lesley Wroughton; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant