Premier League - Manchester United : La FA inflige une amende à Mourinho

le
0
Premier League - Manchester United : La FA inflige une amende à Mourinho
Premier League - Manchester United : La FA inflige une amende à Mourinho

La FA a infligé une amende de £50 000 à José Mourinho pour avoir ouvertement critiqué Anthony Taylor, arbitre du match entre Liverpool et Manchester United.

La sanction est tombée pour José Mourinho. Pour avoir remis en question le choix d’Anthony Taylor en tant qu’arbitre principal de la rencontre entre Liverpool et Manchester United (0-0) le 17 octobre dernier, l’entraîneur des Red Devils s’est vu infliger une amende de £50 000 (environ 58 000 €)

Des propos qui ont rajouté de la pression à l’arbitre

Il y a quelques semaines, la Fédération anglaise (FA) avait ouvert une enquête disciplinaire à l’encontre de l’entraîneur de Manchester United. Il était accusé d’avoir enfreint les règles en ayant fait des « observations » sur Anthony Taylor, arbitre de la rencontre entre Manchester United et Liverpool. Le technicien portugais avait décidé d’en rajouter une couche alors que l’officiel de la rencontre avait déjà été critiqué par les fans de Liverpool ainsi que par l’ancien arbitre international Keith Hacket. « C'est un excellent arbitre mais je pense que ce sera très difficile pour lui de faire un excellent match », avait-t-il déclaré avant le match. La FA a jugé que ces propos tenus par José Mourinho rajoutaient « une couche de pression supplémentaire » à l'arbitre et « remettaient en question la crédibilité de la rencontre ».

Mourinho est habitué aux sanctions

José Mourinho est un coutumier du fait. Depuis le début de sa carrière d’entraîneur, le tacticien lusitanien a déjà dû s’acquitter de près de 500 000 euros d’amende ! Habitué à mettre la pression sur les arbitres, l’ancien entraîneur aime également s’emporter sur ces derniers. Son fameux « congratulations to Mike Dean », saluant ironiquement la performance de l’arbitre lors de sa défaite avec Chelsea face à Sunderland (2-1) en 2014, lui avait valu une amende de 12 200 euros. Lorsqu’il était sur le banc du Real Madrid, il avait déclaré à l’issue d’une demi-finale aller de Ligue des Champions contre le FC Barcelone : « Bravo au Barça. Je félicite aussi ce club pour le pouvoir qu'il a sur les décideurs. Ça doit être dur à obtenir... C'est parce qu'ils ont l'Unicef sur leurs maillots ? Moi, j'aurais honte de gagner une Ligue des Champions comme ça. » Il s’était attiré les foudres de la Fédération espagnole qui n’avait pas apprécié ses propos. Résultat, 50 000 euros d’amendes et trois matchs de suspension. Décidément, le Special One n’a pas la langue dans sa poche...
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant