Premier League: Lloris et Tottenham prennent l'eau à Arsenal

le
0

LONDRES (Reuters) - Pour son deuxième match de la saison en Premier League, le gardien de l'équipe de France Hugo Lloris a souffert en encaissant samedi cinq buts lors du derby londonien remporté par Arsenal contre Tottenham (5-2).

Ce résultat propulse les Gunners provisoirement à la sixième place du classement et laisse les Spurs au huitième rang, en attendant les autres matches de cette 12e journée programmés en milieu d'après-midi et dimanche.

Tout avait pourtant si bien commencé pour Tottenham à l'Emirates Stadium.

Très en jambes, les hommes d'André Villas-Boas ont mis dès les premiers instants de la rencontre la pression sur Arsenal, fébrile, qui a fini par encaisser logiquement un but d'Emmanuel Adebayor, à la réception d'une frappe relâchée par Wojciech Szczesny (10e).

Mais à peine huit minutes plus tard, l'international togolais a perdu ses nerfs en taclant les deux pieds décollés du sol Santi Cazorla.

La sanction du carton rouge fut immédiate et les Spurs, si fringants, ont commencé à décliner.

Transfigurés par leur supériorité numérique, les Gunners ont alors repris le jeu à leur compte pour mettre au supplice leur ennemi londonien en inscrivant trois buts avant la pause: une tête de Per Mertesacker (24e), une frappe malicieuse de Lukas Podolski (42e) et une reprise du Français Olivier Giroud (45e+1).

En deuxième période, l'équipe entraînée par Arsène Wenger a tranquillement géré son avance en l'accentuant avec un but de Santi Cazorla (60e).

Serein malgré la réduction du score par Gareth Bale (70e), Arsenal a conclu le calvaire des Spurs dans les arrêts de jeu de la deuxième période par l'intermédiaire de Theo Walcott (90e+1) pour s'imposer, au final, sur le même score que lors leur précédente rencontre de championnat la saison dernière à l'Emirates.

Stephen Wood, Olivier Guillemain pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant