Premier League - Everton : Morgan Schneiderlin trouve refuge chez les Toffees

le
0
Premier League - Everton : Morgan Schneiderlin trouve refuge chez les Toffees
Premier League - Everton : Morgan Schneiderlin trouve refuge chez les Toffees

A Man U, Morgan Schneiderlin n’était plus vraiment désiré.

Très peu utilisé par José Mourinho à Manchester United, le milieu français va rejoindre, comme annoncé, Everton. Ce mercredi, l’international tricolore a passé avec succès sa visite médicale, et devrait parapher un contrat de 4 ans et demi avec le club de la Mersey. Les Red Devils, qui avaient dépensé 28 millions d’euros pour le recruter en 2015, vont récupérer quasiment la somme qu’ils avaient dépensée, puisque Sky Sports évoque une transaction bouclée pour 24 millions de livres (soit un peu plus de 27 millions d’euros).

 

Schneiderlin va retrouver Koeman

 

L’affaire ne fait donc que des heureux. D’abord pour le joueur lui-même, dont la carrière avait atteint des sommets à Southampton, où son importance était capitale, avant d’enfiler la tunique mancunienne, probablement un peu trop grande pour lui. A Everton, il retrouvera le coach de sa plus belle saison, Ronald Koeman, et certainement un statut plus convenable au sein de l’équipe qui occupe actuellement la septième place de la Premier League. Pour Mourinho, la perte ne devrait pas trop se faire sentir, puisqu’il n’a utilisé le joueur de 27 ans qu’à 8 reprises cette saison, pour seulement trois titularisations.

 

Mourinho : « J’apprécie Schneiderlin »

 

« Je suis à la fois triste et heureux. Triste parce que je l’apprécie et parce qu’il aurait pu être une option pour nous, et heureux parce qu’il a obtenu ce qu’il souhaite : jouer tous les matchs et se sentir important au sein d’une équipe », avait même lâché, objectif, le coach portugais. Ce transfert entre dans la logique de Manchester United, dévoilée par l’ex « Special One » : « Je pense que durant ce Mercato d’hiver, nous allons vendre et ne rien acheter. Nous allons accumuler de l’argent pour faire l’été prochain ce que nous avons fait l’été dernier. C’est-à-dire attaquer fort trois ou quatre joueurs de très haut-niveau pour améliorer notre effectif ». Schneiderlin, lui, n’a pas été considéré parmi cette caste-là.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant