Premier jour difficile pour les Grands Boulevards à double sens

le
0
De gros bouchons se sont formés en direction de l'Opéra, tandis que le nouveau sens vers République restait vide.

D'un côté, le plein. De l'autre, le vide. À croire franchement que les GPS n'ont pas encore actualisé leur plan de circulation. Mercredi, premier jour de mise en service des Grands Boulevards à double sens, les automobilistes ne se bousculaient pas pour remonter depuis le carrefour Richelieu-Drouot jusqu'à République.

Seule une poignée de taxis et de voitures ont emprunté l'unique voie permettant de circuler d'ouest en est. Ravis, à n'en pas douter, de profiter de ce bon plan inespéré. «Dans la tête des Parisiens, ce n'est pas encore ancré, estime Sylvain, 44 ans, juché sur son deux-roues. Il faudrait que la Ville communique davantage.»

Dans le sens inverse, en revanche, les deux voies affichaient complet, à tel point que les scooters n'hésitaient pas à déborder sur la file désertée. «C'est une catastrophe! Tous les jours, je prends le ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant