Premier gros contrat pour Airbus à Farnborough grâce à Cathay

le
0
AIRBUS REMPORTE SA PREMIÈRE GROSSE COMMANDE À FARNBOROUGH GRÂCE À CATHAY
AIRBUS REMPORTE SA PREMIÈRE GROSSE COMMANDE À FARNBOROUGH GRÂCE À CATHAY

FARNBOROUGH, Royaume-Uni (Reuters) - Airbus a annoncé mardi avoir reçu une commande évaluée à 4,2 milliards de dollars (3,4 milliards d'euros) pour son A350-1000, son premier gros contrat depuis l'ouverture du salon aéronautique de Farnborough dans un climat économique morose.

L'avionneur européen enregistre par la même occasion sa première commande pour la version améliorée de son modèle A350 qu'il développe depuis deux ans.

Airbus assure que l'A350-1000, d'une capacité type de 350 passagers, sera une bien meilleure alternative au 777 de Boeing mais pour l'heure, le constructeur européen n'a pas réussi à enrayer la suprématie de son rival américain sur le segment des avions de moins de 400 sièges.

Le premier client de l'A350-1000 est la compagnie aérienne Cathay Pacific qui a passé une nouvelle commande de 10 exemplaires de l'appareil. Le transporteur aérien basé à Hong Kong va en outre convertir une commande antérieure de 16 A350-900 en faveur d'A350-1000, ont indiqué les deux sociétés.

Les nouvelles commandes représentent à elles seules 3,2 milliards de dollars (2,6 milliards d'euros) au prix catalogue.

Cette transaction remet Airbus dans la course aux commandes face à Boeing. A la différence de son grand concurrent américain, l'avionneur européen a connu un démarrage lent à Farnborough.

Boeing a déjà annoncé lundi une commande évaluée à 7,2 milliards de dollars et a reçu ce mardi un engagement de GE Capital Aviation Services pour la livraison de 100 avions 737.

Le nouvel accord portera à 48 le nombre d'avions de la famille A350 XWB dans la flotte de Cathay, a précisé Airbus.

Cathay Pacific a indiqué pour sa part que cette commande devait encore être approuvée par son conseil d'administration lors d'une réunion en août.

Le directeur général de Cathay Pacific John Slosar s'est dit confiant dans la capacité d'Airbus à éviter tout retard dans la mise en service de l'A350-1000.

"Il existe toujours un risque avec les nouvelles technologies", a-t-il déclaré. "Nous avons une flotte de taille raisonnable de 747, dont nous pouvons ralentir la mise à la retraite ou même l'accélérer, selon l'arrivée des nouveaux appareils".

De son côté, le président d'Airbus Fabrice Bréguier a indiqué que le groupe avait tiré les leçons des retards enregistrés sur ses programmes et s'est engagé à ne pas répéter les mêmes erreurs qui avaient conduit certains clients, comme Etihad, à annuler des commandes.

"Nous préférerions retarder de quelques semaines, au lieu de se presser et de découvrir les problèmes après. C'est la plus importante leçon que nous ayons apprise", a dit Fabrice Bréguier, précisant que l'A350-1000 réaliserait son premier vol l'an prochain.

L'avion, d'un coût de 320 millions de dollars doit entrer en service à la mi-2017. Les avions de Cathay doivent être livrés 2018. La livraison des A350-900 déjà commandés par la compagnie aérienne doit se faire en 2016.

Victoria Bryan; Blandine Hénault et Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant