Premier bras de fer sur la réforme bancaire

le
0
La commission des finances a entamé ses auditions hier. Les dirigeants de banque ont demandé un report de la réforme bancaire, immédiatement refusé par le ministre de l'Économie, Pierre Moscovici.

«Nous ne sommes pas venus vous parler de mariage mais de séparation.» Le président de la Fédération bancaire française (FBF), Jean-Paul Chifflet, a entamé avec humour, mercredi, son audition par la commission des finances de l'Assemblée générale. Accompagné du PDG de la Société générale, Frédéric Oudéa, et du directeur général de BNP Paribas, Jean-Laurent Bonnafé, le patron du Crédit agricole était interrogé sur la loi bancaire, qui sera discutée à l'Assemblée à partir du 12 février. Cette loi vient mettre en œuvre une promesse symbolique de campagne de François Hollande, sur la séparation entre banque de dépôt et banque d'investissement.

Dans les faits, le projet de loi ne va pas aussi loin. Le texte se «contente» d'interdire quelques activités jugées inu...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant