Premier bilan des tribunaux correctionnels pour mineurs

le
0
65 jeunes de 16 à 18 ans ont déjà été jugés par ces institutions que la garde des Sceaux veut supprimer.

Quelque 300 mineurs de plus de 16 ans doivent comparaître sur l'année devant les nouveaux «tribunaux correctionnels pour mineurs», mis en œuvre depuis le 1er janvier 2012, selon les calculs de la Chancellerie. Si le dispositif n'est pas abrogé d'ici là, comme l'a annoncé Christiane Taubira. À la fin mars, 65 mineurs de 16-18 ans avaient déjà été jugés par ces nouvelles juridictions composées d'un président juge pour enfants et de deux juges «normaux» au lieu des anciens assesseurs, non magistrats, mais spécialistes de l'enfance. À Angers, par exemple, 2 audiences par mois ont été prévues, mais le tribunal est composé de deux juges des enfants et d'un juge des libertés et de la détention. ce qui n'en fait pas tout à fait une juridiction se rapprochant de celle des majeurs.

«Toutefois, explique Philippe Desloges, vice-président à Angers, la dynamique vient de toute façon essentiellement des procureurs, tout dépend de la sévérité ou non de leurs ré

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant