Premier anniversaire de la révolution tunisienne

le
0
Des milliers de Tunisiens, hommes, femmes, enfants ont fêté à Tunis la chute du président Ben Ali et «la révolution de la dignité»

Jamais, pas même il y a un an lors de la fuite de l'ancien président Zine El Abidine Ben Ali, Tunis n'avait connu un tel rassemblement populaire. À l'appel de messages postés sur différents réseaux sociaux, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées ce samedi dans le centre de la capitale pour célébrer le premier anniversaire de la révolution. Le parti islamiste Ennahda, au pouvoir, avait lui aussi mobilisé ses troupes. Sur l'avenue Habib Bourguiba, le cortège «nadhaouiste» a affronté pacifiquement celui de l'opposition, chaque camp montrant ses muscles pour tenter de gagner du terrain. Pas d'échauffourées, mais un choc des idéologies: les drapeaux noirs du parti salafiste Hizb al Tahrir flottaient aux côtés de l'étendard rouge d'Ennahda tandis qu'en face, le Parti communiste ouvrier tunisien (PCOT), qui n'a pas renoncé à la faucille et au marteau, agitait des portraits de Che Guévara et de Nasser.

L'ambiance, plutôt festive, était aussi revendicative.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant