Prématurité: trop d'inégalités

le
0
Réunis pour des états généraux à l'Assemblée nationale, les spécialistes veulent alerter les autorités.

Il naît chaque année en France environ 60.000 enfants prématurés. Cela représente plus de 7 % des naissances. Mais ce chiffre cache plusieurs réalités. Si naître une ou deux semaines avant le terme ne présente a priori pas de risques importants pour l'enfant, il en va autrement pour un nourrisson venu au monde dans le 6e mois de grossesse. Chaque année, 10.000 enfants voient le jour avant d'atteindre les 32 semaines de grossesse. Ces grands prématurés nécessitent une prise en charge spéciale dans des services de néonatalogie mais également bien après le retour à la maison, pour une grande partie d'entre eux. Or, le parcours de soins de ces enfants particulièrement fragiles n'est pas le même partout en France, même s'il existe encore peu de statistiques publiques sur la question.

Des inégalités territoriales et sociales pointées du doigt par les états g...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant