Prématurité : les bénéfices du «peau à peau» sont durables

le
0

Le contact physique instauré dans les services de néonatologie favorise l'attachement des parents et le développement du bébé à long terme.

Envoyée spéciale à Jérusalem

Chrystelle n'est pas devenue mère le jour où son fils est né par césarienne, à 32 semaines d'aménorrhée, mais quelques jours plus tard, grâce à l'aide d'une infirmière. «Quand je regardais ce petit être dans sa couveuse, je n'arrivais pas à me dire que c'était mon enfant», se souvient-elle. La soignante lui propose alors de prendre le nouveau-né sur elle, peau contre peau. Bien calée dans un fauteuil, Chrystelle sent son bébé se blottir contre elle et se relaxer. Elle peut épier sa respiration, le moindre mouvement de ses doigts. «C'est comme ça que je me suis mise à l'aimer.»

Le «peau à peau», instauré pour favoriser le lien entre la mère et son bébé prématuré, est désormais presque banal dans les services de néonatologie. Une étude publiée dans la revue Biological Psy...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant