Prélèvement de l'impôt à la source : pour Patrick Artus, directeur de la recherche et des études de Natixis, "ça va coûter des milliards pour un résultat catastrophique"

le
8

Efficacité des mesures de soutien à l'emploi du gouvernement, coût du prélèvement à la source, nécessité d'une remise à plat de la fiscalité en France, possibilité d'un Grexit et impact sur l'Union européenne et les marchés financiers, politique monétaire de la Fed, correction du CAC 40, bulle obligataire... Patrick Artus, directeur de la recherche et des études de Natixis, revient sur l'actualité économique. Ecorama du 17 juin, présenté par David Jacquot, sur Boursorama.com.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • GR207 le jeudi 18 juin 2015 à 19:14

    Erreur: le smic français est le 4ème le plus élevé du monde. http://www.oecd.org/social/Focus-on-Minimum-Wages-after-the-crisis-2015.pdf

  • nanard83 le jeudi 18 juin 2015 à 17:28

    Avez-vous vu sa silhouette , ça doit payer un max , la recherche chez Natixis

  • M1945416 le jeudi 18 juin 2015 à 09:36

    je peux pas piffer la secrétaire de direction, et vice versa, dire qu'elle aura accès a nos revenus, ça me sidère, tout le monde va être au courant , par indiscrétion style : mais tu sais combien touche son conjoint? les jalousies qu'il y aura, bonjour l'ambiance… bref , pour moi c'est de l'enfumage, cacher l'inaction face aux réformes a faire d'urgence …

  • leszamis le jeudi 18 juin 2015 à 09:08

    boycottons cette mesure stupide ! Tous dans la rue contre hollande des les 40 voleurs !

  • p.cuquel le mercredi 17 juin 2015 à 17:17

    ça me laisse toujours rêveur qu'il existe dans une banque un directeur de service (donc un service) de la Recherche et des Etudes !? C'est un économiste (déjà ça ne sert a rien, puisque si on notait leur efficacité ils seraient vraisemblablement dans les moins efficaces), mais a quoi sert-il et que fait-il de ses journées ?

  • mcarre1 le mercredi 17 juin 2015 à 15:43

    sans compter les adaptations dans CHAQUE entreprise quand les règles fiscales changent... au lieu d'une seule fois en central sur impots.gouv. Quel gaspillage en perspective!

  • lorant21 le mercredi 17 juin 2015 à 15:19

    oui, si ce sont les entreprises qui doivent faire le boulot, cela coutera des milliards.. aux entreprises. Adaptation du logiciel (quelques centaines de milliers d'euros).. ou changement de logiciel (500 à 600 000.. voire plus).

  • M7428478 le mercredi 17 juin 2015 à 15:11

    et bien comme d'habitude nous avons des gens qui donnent les solutions mais les politiques qui n'écoutent jamais