Prélèvement à la source de l'impôt : Hollande cherche à rassurer les PME

le , mis à jour à 00:19
11
Prélèvement à la source de l'impôt : Hollande cherche à rassurer les PME
Prélèvement à la source de l'impôt : Hollande cherche à rassurer les PME

Face aux nombreuses inquiétudes, le président de la République s'est voulu rassurant. François Hollande a déclaré mercredi, au salon Planète PME, que la réforme du prélèvement à la source de l'impôt avait pour objectif de «simplifier la vie» et a assuré qu'elle n'allait «pas compliquer celle des entreprises».

Le président, accompagné de la nouvelle secrétaire d'État au Commerce et à l'Artisanat Martine Pinville, a évoqué les différents points de la réforme qui font polémique. Aux critiques sur l'agenda de la réforme, M. Hollande a répondu que le gouvernement allait «prendre le temps nécessaire». Les relations entre salariés et entreprise ont aussi été évoquées. Le président a notamment lancé aux entreprises : «Je vous assure que vous allez être associées» pour que la réforme «n'ait de conséquences ni sur votre gestion ni sur la relation avec vos employés». Les salariés n'auront notamment pas «à donner d'infos que les entreprises n'ont pas à connaître».

VIDEO. «Une réforme attendue depuis longtemps», dit Hollande

VIDEO. Impôt à la source : patrons et salariés inquiets

«Le secret vaut aussi pour les salariés. C'est pour beaucoup une interrogation, de savoir que leur employeur pourrait tout connaître de leur situation fiscale», a-t-il ajouté. Le chef de l'État a conclu en expliquant que «ce qui est important, c'est que le salarié ou l'actif - ça vaut d'ailleurs pour les chefs d'entreprises - puissent savoir, quand ils reçoivent leurs revenus, qu'une part va être enlevée, transférée pour le paiement de son impôt, l'année même où il reçoit son revenu et pas l'année d'après».

VIDEO. Impôts prélevés à la source : les trois points à retenir

M. Hollande a aussi tenté de rassurer les petits patrons concernant une des mesures de la loi Rebsamen sur le dialogue social visant à permettre aux 4,6 millions de salariés des TPE (moins de 10 salariés) qui n'ont pas de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz le jeudi 18 juin 2015 à 09:33

    Quel que soit le sujet, il ne sait jamais de quoi il parle...

  • M8129092 le jeudi 18 juin 2015 à 08:36

    les entreprises " collecteurs d'impôts " ,une couche de plus !!!!!

  • bordo le jeudi 18 juin 2015 à 08:31

    Que sait-il Hollande, il n'a jamais travaillé. Encore un écran de fumée sociétal sur le thème demain on rase gratis et on vous prend votre fric avant que vous ne le touchiez de peur que vous en fassiez un mauvais usage. Ils prennent vraiment les français pour des idiots.

  • frk987 le jeudi 18 juin 2015 à 08:14

    Par contre une certitude immédiate, votre employeur connaîtra votre taux moyen d'imposition, et en cas de licenciement, pour se donner bonne conscience, votre employeur risque fort de mettre en tête de liste ceux dont le taux est le plus élevé, partant du principe que plus vous êtes riches moins vous êtes incité à bosser dur et que ma foi, ce ne sera pas un drame. Voilà la PERVERSITE de ce système.

  • frk987 le jeudi 18 juin 2015 à 08:08

    Pour 14rc259 , par contre une certitude, c'est une perte sèche pour l'Etat à terme de 70 MDs d'euros. L'année de votre mort le fisc vous faisait payer l'année N-1 et l'année N dans la succession. Donc une réforme stupide de plus qui va coûter un max à terme à l'Etat pour le plaisir de réformer on ne sait vraiment pas quoi et totalement INUTILE.

  • kurki le jeudi 18 juin 2015 à 06:49

    Le boni-menteur et voyageur de commerce en plein baratin ! Cela me rappelle le célèbre tableau où un badaud ébahi se fait vider les poches par un comparse !

  • M1765517 le jeudi 18 juin 2015 à 06:18

    il s'agit de deleguer la charge de travail de la collecte aux entreprises pour ménager le monde des fonctionnaires (rappel 35 jours de congé maladies + etc)

  • mark92 le mercredi 17 juin 2015 à 23:55

    Qui croit encore au roi des promesses en france ?? A part inaugurer, voyager, commémorer à tout va, il sert à quoi ?? "Ben on bouffe bien à l'élysées, on voyage gratos et en 2017 j'aurai une bonne retraite, une planque dans une entreprise (salaire pas moins de 30 000€/mois avec chauffeurs, motards devant et un jet privé pour les vacances) et un bureau à la mairie de Paris" Merci les Français.

  • 14rc259 le mercredi 17 juin 2015 à 23:23

    Erreur frk987. Le gouvernement va réformer l'impôt sur le revenu, qui ne concerne que 50% des français et qui est une réforme qui ne sert à rien, qui ne rendra pas la vie des Français plus facile.

  • frk987 le mercredi 17 juin 2015 à 22:32

    Exact Rodde12, pendant que les journaleux et le monde politicard se passionnent pour ce sujet sans aucun intérêt, on continue à ne rien réformer.......