Prêcheurs expulsés : les mots de la haine

le
0
Pour justifier les expulsions de prêcheurs, la police rapporte des propos haineux ou anti-occidentaux qu'ils auraient tenus publiquement.

Almamy Baradji (Malien)

Le 31 août 2010, il aurait soutenu que «contrairement aux musulmans, les juifs étaient des traîtres et des menteurs, adeptes d'une religion kouffar (impie)», que «la haine à l'encontre des juifs était légitime, car elle avait des fondements religieux dans le Coran». Le 6 mai 2011, il aurait par ailleurs déclaré: «Si un patron ne veut pas octroyer à l'employé musulman quelques minutes pour qu'il effectue sa prière, il faut changer de travail et trouver un patron plus accommodant, sans se préoccuper du côté pécuniaire. Les mécréants ont érigé l'argent en valeur suprême et essaient de diviser la communauté musulmane.»

Saad Nasser Alshatry (Saoudien)

Le 27 décembre 2011, il aurait affirmé: «Il ne faut pas saluer un non-musulman, sauf si c'est lui qui salue le premier; il ne faut pas courber l'échine devant un non-musulman; il ne faut surtout pas laisser une femme musulmane se marier avec un non-musulman, le divorce est à proscrire et

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant