Préavis de grève au port terrestre de Banapole

le
0

(Commodesk) Le principal point d'entrée du coton brut au Bangladesh est menacé d'un arrêt de son trafic, après le dépôt d'un préavis de grève illimitée de deux syndicats de manutentionnaires. Le textile représente 80% des revenus à l'exportation du pays.

Banapole est une plate-forme terrestre de dédouanement en bordure de la frontière indienne. A la fin du ramadan, après quelques jours d'interruption du trafic liés aux festivités de fin du jeune, 1.200 camions étaient bloqués.

Les manutentionnaires de Banapole cesseront le travail le 12 septembre s'ils n'obtiennent pas un alignement de leurs salaires sur le minimum légal fixé par le gouvernement.
Ils touchent 13 takas (12,5 centimes d'euro) par tonne de marchandise déchargée, et demandent 18 takas (17,3 centimes) aux quatre principales entreprises qui les emploient.

Les manutentionnaires de Banapole se sont déjà mis en grève pour le même motif au début juin, mais un arbitrage public avait mis fin au conflit.

Le Bangladesh a importé 3,94 millions de balles de coton en 2010-2011, 41,8% en provenance d'Inde, et 35% d'Ouzbékistan et de la CEI, d'après l'association des industriels du textile. Un accord a été signé en mai dernier avec l'Inde pour la livraison de 1,5 million de balles par an par voie terrestre.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant