Prasquier : «Pas de vote pour les extrêmes»

le
2
INTERVIEW - Le Crif reçoit mercredi soir presque toute la classe politique pour son dîner annuel.

À l'occasion du dîner annuel du Crif mercredi soir, son président, Richard Prasquier, entend mettre en garde contre l'extrême gauche et les Verts, jugés hostiles à Israël, et le Front national. Marine Le Pen n'a pas été conviée. Nicolas Sarkozy et François Hollande sont attendus. François Bayrou a décliné l'invitation.

LE FIGARO. - En 2007, une partie de la communauté avait clairement soutenu Nicolas Sarkozy. Y a-t-il cette année un candidat favori?

Richard PRASQUIER. - Il n'y a pas de vote juif. En revanche, il y a certainement une sensibilité à deux sujets: la position de la France vis-à-vis d'Israël et l'antisémitisme. En 2007, cela a probablement plaidé en faveur de Nicolas Sarkozy. Depuis, certains se sont sentis blessés lorsque le gouvernement a soutenu la reconnaissance de la Palestine à l'Unesco. Le Crif, lui, ne donne évidemment aucune consigne de vote. Mais se tient à distance des extrêmes. Notamment les partis hostiles à Israël comme l'extrême gau

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • puck le mercredi 8 fév 2012 à 12:55

    les electeurs de religion juive ou musulmane disent toujours qu'ils sont français mais ils votent en fonction de la politique qu'ils estiment devoir être suivie vis à vis d'Israel ou de la Palestine et on a du mal à les croire quand ils affirment que leur coeur est en France !

  • 2445joye le mercredi 8 fév 2012 à 09:20

    "Et tout ça, ça fait d'excellents Français", comme chantait Maurice Chevalier. Tu parles !