Prague libère deux Libanais, récupère des Tchèques disparus au Liban

le
0
    PRAGUE, 4 février (Reuters) - Cinq ressortissants tchèques 
qui étaient portés disparus depuis l'été dernier au Liban sont 
arrivés jeudi à Prague, où les autorités tchèques ont libéré 
deux Libanais recherchés par la justice américaine. 
    Le gouvernement de Washington s'est déclaré "choqué" par la 
libération de ces deux Libanais dont il réclamait l'extradition, 
rapporte l'agence de presse tchèque CTK. 
    La disparition au Liban des cinq citoyens tchèques avait été 
associée dès le début par les médias à la détention depuis 2014 
en République tchèque de Khaled Merebi et Ali Fayad. 
    Les responsables tchèques ont décliné tout commentaire sur 
un échange éventuel entre ces deux Libanais et les Tchèques 
disparus au Liban. 
    Toutefois, avant même l'annonce du retour à Prague des 
ressortissants tchèques, le ministre de la Défense Martin 
Stropnicky avait confirmé un lien entre les deux événements dans 
un entretien accordé au quotidien Hospodarske Noviny. 
    "Cinq personnes reviendront chez nous si Fayad n'est pas 
expulsé vers les Etats-Unis. C'est étroitement lié", avait-il 
dit. 
    Les Tchèques avaient été portés disparus en juillet dernier. 
Leur véhicule abandonné avait été retrouvé près de Kefraya, dans 
l'est du Liban. Les autorités libanaises ont annoncé cette 
semaine les avoir retrouvés. 
    L'avion qui les ramenait a atterri à Prague jeudi 
après-midi, a annoncé le ministre tchèque des Affaires 
étrangères, Lubomir Zaoralek. 
    En décembre dernier, un tribunal tchèque a déclaré que les 
deux Libanais et un de leurs compatriotes, accusés notamment par 
Washington d'avoir cherché à vendre des missiles sol-air aux 
guérilleros colombiens des Farc (Forces armées révolutionnaires 
de Colombie), pouvaient être expulsés vers les Etats-Unis. 
    Le ministre tchèque de la Justice, Robert Pelikan, a 
finalement décidé de ne pas suivre cet avis et de relâcher les 
deux hommes. 
    Selon des organes de presse tchèques et libanais, Ali Fayad 
était un agent des services secrets libanais. 
 
 (Robert Muller avec Jason Hovet à Prague et Lisa Barrington à 
Beyrouth; Guy Kerivel pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant