Prada se tourne vers le Moyen-Orient et l'Amérique

le
0
UN 4E TRIMESTRE MEILLEUR QUE PRÉVU POUR PRADA
UN 4E TRIMESTRE MEILLEUR QUE PRÉVU POUR PRADA

HONG KONG/MILAN (Reuters) - Prada a l'intention de concentrer ses efforts sur le développement de ses ventes au détail au Moyen-Orient et en Amérique pour compenser le ralentissement de la consommation en Europe et réduire sa dépendance vis-à-vis de l'Asie.

Le groupe de luxe italien a fait état de ventes solides en février à la faveur des achats liés au nouvel an chinois, mais a dit s'attendre à ce que la conjoncture reste incertaine sur certains marchés européens et en Asie cette année.

"Il se pourrait bien que la seconde moitié de 2013 ne marque pas la reprise économique que tout le monde espère", a déclaré son administrateur délégué Patrizio Bertelli aux analystes.

"Notre objectif principal sera la région du Golfe, l'Amérique du Sud et les grands magasins aux Etats-Unis", a-t-il ajouté.

En Chine, où Prada commercialise un tiers de sa production, les ventes nettes du quatrième trimestre sont ressorties en hausse de 18%, après des progressions de 33% au troisième trimestre et 47% au deuxième.

La campagne contre la corruption et les dépenses somptuaires lancée au second semestre 2012 par Pékin fait craindre un recul des ventes de luxe en Chine.

Prada souligne qu'il a encore un fort potentiel dans les pays émergents, où il est moins présent que LVMH et Salvatore Ferragamo par exemple.

Globalement, le chiffre d'affaires du groupe a dépassé les attentes au quatrième trimestre à fin janvier, à 948,4 millions d'euros, en hausse de 16% par rapport au quatrième trimestre 2011-2012, après des hausses de 33% et 29% respectivement aux troisième et deuxième trimestres.

De même, son bénéfice net a atteint 217,1 millions d'euros, contre 158,8 millions un an auparavant et 202 millions attendus selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

En Europe, les ventes trimestrielles du groupe ont progressé de 21% et 12% en Italie, en net retrait par rapport aux hausses de 54% et 20% respectivement lors des trois mois précédents.

Sur l'ensemble de l'exercice, le chiffre d'affaires a augmenté de 29% à 3,3 milliards d'euros, la région Asie-Pacifique y ayant contribué à hauteur de 35,6%, contre 34,6% en 2011-2012. La Chine a généré 735,6 millions d'euros de ventes, en hausse de 35%.

Le bénéfice net annuel atteint 625,7 millions d'euros, en hausse de 45%, en deçà du consensus Thomson Reuters I/B/E/S qui était à 639 millions d'euros.

Ces résultats ont été publiés après la clôture à Hong Kong, où Prada est coté. L'action Prada, qui a plus que doublé de valeur l'an dernier, a progressé de 4% depuis le début de l'année alors que l'indice Hang Seng en a perdu autant.

Donny Kwok et Farah Master, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant